Europe ( zone euro) : chômage stable ( 7,8%) , taux d’inflation en baisse (1,4%) , selon Eurostat

Stable à 7,8% en février, le taux de chômage de zone euro se rapproche de son niveau d’avant la crise financière de 2008, où il s’établissait à 7,5% selon l’Office européen des statistiques, Eurostat.

Au pire de la crise de la dette, le chômage avait atteint le taux record de 12,1% en avril, mai et juin 2013 dans la zone euro. Il n’avait cessé de reculer depuis qu’il est repassé en septembre 2016 sous le seuil symbolique de 10%.

Parmi les 19 pays ayant adopté la monnaie unique, le taux de chômage le plus faible en février a été enregistré en Tchéquie (1,9%), en Allemagne (3,1%) et aux Pays-Bas (3,4%). A contrario, les taux les plus élevés ont été relevés en Grèce (18,0% en décembre 2018, dernier chiffre disponible) en Espagne (13,9%) et en Italie (10,7%).

À titre de comparaison, aux États-Unis, en février, le taux de chômage était de 3,8%.

L’inflation en baisse

Selon les données provisoires, le taux annuel d’inflation a atteint 1,4% en mars, en légère baisse par rapport au taux de 1,5% enregistré le mois précédent. Il s’éloigne aussi de l’objectif de la Banque centrale européenne (BCE), pour qui une inflation très légèrement inférieure à 2,0% sur un an est considérée comme un signe de bonne santé de l’économie.

Plus préoccupant encore : l’inflation sous-jacente qui exclut par conséquent les produits particulièrement volatils (hors prix de l’énergie, des produits alimentaires, des boissons alcoolisées et tabac), se limite à 1,0% en mars - la plus faible depuis avril 2018 - contre 1,2% en février .

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message