Faut-il investir dans les matières premières ?

Les Français sont de gros épargnants. Selon la Banque de France, le total de leurs principaux placements financiers était supérieur à 5 000 milliards d’euros fin 2017. La majorité de cet argent est investi en assurances-vie ou dort sur un compte d'épargne. Le peuple français semblent donc conserver une forme de frilosité par rapport aux marchés financiers. Pourtant, investir n’a jamais été plus simple et les marchés sont dorénavant à la portée de tous. Coup de projecteur sur les matières premières.

Comment investir en matières premières ?
L’image de la bourse traditionnelle où les traders crient des prix à la volée est définitivement dépassée. Aujourd’hui, tout individu bénéficie d’une porte d’entrée aux marchés financiers que ce soit les actions, les obligations, les paires de devises ou encore les matières premières. En effet, il est désormais possible de trader en ligne simplement via une application mobile qui permet d’investir sans avoir à sortir de chez soi ou à appeler son banquier.
La plupart du temps, ces applications proposent d’investir dans des CFD (Contract For Difference) et l’utilisateur bénéficie donc d’un effet de levier. Le capital à investir est dès lors limité.

Les matières premières, un parapluie contre l’inflation
Le marché des matières premières englobe une vaste variété d’actifs. Parmi les plus connus, on citera le pétrole, le coton, le blé, les métaux (or, cuivre, …) ou encore le bétail et le café.

Source : IG.

Le plus grand avantage du marché des matières premières est qu’il est réputé peu sensible à l’inflation. Selon l’Insee, cette inflation atteignait 1,8% en France en 2018. C’est relativement élevé en comparaison des années précédentes et on s’attend cette année a une inflation certes contrôlée mais toujours significative.

Le marché des matières premières, miroir de la géopolitique mondiale
La grande difficulté du marché des matières premières est d’appréhender l’influence du contexte politique et économique mondial sur les cours. Ces paramètres sont difficilement maîtrisables. Néanmoins, en appliquant des techniques d’analyse fine et en suivant l’actualité de près, il est possible de tirer son épingle du jeu. Parmi les facteurs majeurs influençant le cours des matières premières, on citera les conflits ainsi que les conditions météorologiques. Il faut noter que le paramètre conflit englobe également les différends commerciaux. Le regain de tensions entre la Chine et les États-Unis par exemple a bien évidemment un impact sur leurs relations commerciales .

Est-ce le bon moment pour investir en matières premières ?
La majorité des experts s’accordent : 2018 fut une année difficile pour les matières premières et 2019 devrait suivre la tendance. Néanmoins, certains y voient également une opportunité car les cours sont à un niveau historiquement bas.

Source : IG.

L’Indice Bloomberg Commodity (BCOM) est à 175 dollars environ à la mi-avril 2019. Il y aurait donc une carte à jouer pour ceux qui souhaitent y consacrer le temps nécessaire. Parmi les matières premières les plus populaires sur les marchés, on retiendra le pétrole bien entendu mais également l’acier, le fer et le soja.
Néanmoins, pour les investisseurs débutants, il est peut-être préférable d’investir aussi sur des marchés considérés comme plus « faciles » tel que le marché forex. Certains intermédiaires proposent également des fonds qui définissent la stratégie d’investissement à leur place. L’important sera dans tous les cas d’évaluer le risque à prendre avant de se lancer. Il faut cependant garder à l’esprit quele placement d’épargne Livret A rapporte moins d’1% en 2019, soit un rendement inférieur à l’inflation escomptée.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message