L’alimentation et la Fertilité : Mythes et Faits

Tout le monde sait que ce que nous mangeons joue un rôle crucial pour le bon fonctionnement de notre métabolisme. Mais saviez-vous que l’alimentation est un facteur déterminant en ce qui concerne la fertilité ? Ce que nous mettons dans notre assiette contribue à augmenter les chances de concevoir autant chez l’homme que chez la femme. En effet, certains aliments peuvent améliorer la qualité du sperme chez l’homme ou de l’ovulation chez la femme. Alors que devez-vous consommer pour améliorer votre fertilité ?
Opter pour une alimentation saine et équilibrée
Selon les chercheurs, les mauvaises habitudes alimentaires sont susceptibles de nuire à la fertilité d’une personne. De plus, il a été prouvé qu’un poids anormal avait également un impact sur la fertilité.
De ce fait, vous devez opter pour une alimentation saine et équilibrée afin d’améliorer votre fertilité. À ce propos, les traitements de reproduction et de fertilité mis en place par la clinique de fertilité ukrainienne ilaya tourne autour de l’alimentation.
Ainsi, selon cette institution, une bonne alimentation constituerait la première étape vers une meilleure fertilité. Car c’est le moyen le plus sûr de produire des hormones. En ayant le plaisir de manger donc, il faut veiller à respecter les apports journaliers en graisses, glucides et protéines.
Consommer certains glucides
Si vous souhaitez mettre toutes vos chances de votre côté pour concevoir un bébé, il faut veiller à consommer un certain type de glucides. En effet, il existe des aliments qui ont un index glycémique (IG) élevé. Ceux-ci favorisent l’accroissement du niveau de sucre qui est dans votre sang (sodas, farine blanche, sucre raffiné, etc.)
Vous devez veiller à ne pas consommer ce type de d’aliments car ils favorisent une importante sécrétion d’insuline dans votre corps. Selon les experts, une haute quantité d’insuline ou hyperinsulinémie serait de nature à nuire à l’ovulation chez la femme.
Pour avoir toutes vos chances, consommer des aliments à IG bas, comme par exemple des légumes secs, des céréales et farines complètes, du sirop d’agave ou encore des fruits frais. Ceux-ci ont une influence positive non seulement sur la conception mais aussi lors de la grossesse.
Il faut aussi savoir que les fibres permettent de réguler l’assimilation des glucides par le corps. De ce fait, la sécrétion d’insuline est également limitée. Ajoutez donc à vos salades ou yaourts des graines de lin au son d’avoine et de l’agar-agar. Vous pourrez ainsi réduire le risque de diabète gestationnel.
Privilégier les aliments riches en antioxydants
Parmi les aliments à considérer, ceux riches en antioxydants occupent une place importante. Selon des experts, de mauvaises habitudes alimentaires ont un impact néfaste car cela contribue à endommager les ovules et les spermatozoïdes. Ce qui baisse la fertilité.
Pourtant, les spécialistes pensent que le folate et le zinc ou encore les vitamines C et E contenus dans des aliments comme les noix, les céréales et les fruits sont des antioxydants susceptibles d’augmenter les chances de conception chez la femme aussi bien que chez l’homme.
Une autre étude menée sur des hommes démontre que la consommation régulière de noix (riches en antioxydants) impacte positivement sur la qualité du sperme. De même, les antioxydants favoriseraient la conception par fécondation in vitro en augmentant les chances de conception de 23%.
Consommer les bonnes graisses
Les aliments gras ont également leur rôle à jouer dans la fertilité. En effet, notre organisme a besoin de l’oméga-3 pour bien fonctionner. Il est donc important de consommer des acides gras au quotidien pour être en forme. Par ricochet, notre fertilité va s’en retrouver booster.
Consommer donc de l’huile de noix, de lin, d’olive ou de colza. Préférez aussi les margarines riches en oméga-3, du poisson gras comme les anchois, les sardines, le maquereau ou le saumon. Optez également pour des œufs issus des poules de l’agriculture biologique ou élevées en plein air.
Consommer la vitamine B9 pour les femmes
Encore appelée acide folique, la vitamine B9 joue un rôle important dans la conception chez femmes. C’est cette vitamine qui favorise le bon déroulement du cycle menstruel de la femme et de l’ovulation. Certes, elle est disponible en complément alimentaire, mais on la retrouve également dans certains aliments.
Consommez donc de l’avoine, du sarrasin, du quinoa, du melon, des épinards, des noix ou des lentilles. La vitamine B9 aide également à prévenir les fausses couches, les malformations et la prématurité.
Éviter les pesticides chez les hommes
La fécondation ne peut être possible que lorsque les ovules et les spermatozoïdes sont de bonne qualité. Cela passe par une alimentation saine. Selon une étude réalisée par la revue médicale Human Reproduction, seule une alimentation saine garantit la fertilité des hommes par une bonne qualité du sperme.
S’il a été révélé que 15% des couples rencontre des problèmes d’infertilité, il faut aussi savoir que dans 25% des cas, l’infertilité est due à la qualité du sperme de l’homme. C’est donc un problème à prendre au sérieux.
Selon plusieurs spécialistes, les problèmes de procréation rencontrés chez l’homme proviennent d’une exposition à des produits chimiques de synthèse, comme les pesticides. En effet, il semblerait que ces produits empêchent le bon déroulement de la production des hormones androgènes. Les experts de Human Reproduction ont affirmé à ce propos que les pesticides utilisés dans l’industrie agricole sont susceptibles de troubler la spermatogenèse chez l’homme.
Ainsi, pour empêcher l’impact des pesticides sur le sperme, il est recommandé de consommer des produits bios. En effet, il faut consommer des fruits et légumes cultivés sans pesticides. Il est également recommandé de consommer des aliments locaux et de saison. En effet, ils n’ont pas été transportés et donc ne reçoivent pas des produits chimiques pour leur conservation lors du transport.
Il est bien vrai que les produits bios ne sont pas à la portée de tout le monde. C’est pourquoi vous pouvez utiliser une autre méthode pour réduire la teneur des pesticides dans la consommation de vos fruits et légumes. Cette méthode consiste tout simplement à peler les aliments à la main. En effet, cette méthode simple aide à réduire les résidus de pesticides de 20 à 30%.
Par ailleurs, les hommes qui veulent améliorer la qualité de leur sperme doivent consommer des crustacés, des volailles, des poissons, des fruits de mer, du lait écrémé et des céréales complètes.
L’alimentation influence le sexe de l’enfant
Il semblerait que l’alimentation des parents aurait un impact sur le sexe des enfants. Des chercheurs de l’université d’Oxford et d’Exter se sont penchés sur la question. Ces derniers ont révélé qu’au moment de la conception, une alimentation calorique favoriserait la naissance de garçons.
Également, une diversité de nutriments à l’instar du calcium, du potassium, ainsi que des vitamines C, E et B12 favoriserait la mise au monde des garçons. En revanche, une alimentation hypocalorique serait de nature à favoriser la naissance de filles.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire