La Banque de France relève à son tour sa prévision de croissance pour 2021

Après l’Insee la semaine dernière, la Banque de France a relevé à son tour lundi 13 septembre, à 6,3%, sa prévision de croissance pour l’économie française en 2021, du fait d’un rebond « plus fort qu’anticipé » auparavant.

Elle dépasse ainsi la prévision de 6% du gouvernement, alors que jusqu’ici, la banque centrale française tablait sur une progression du produit intérieur brut (PIB) de 5,75%. L’Insee de son côté mise sur une croissance de 6,25%.

La Banque de France prévoit ainsi une croissance encore soutenue en 2022, de 3,7%, puis de 1,9% en 2023, soit un peu moins que dans ses précédentes prévisions, respectivement de 4% et 2%. Le gouvernement mise lui sur 4% de croissance en 2022.

La banque centrale a aussi nettement relevé ses anticipations de créations nettes d’emplois, désormais attendues à 289.000 en 2021 (au lieu de 163.000 précédemment). Mais le taux de chômage devrait stagner autour de 8,1% d’ici à 2023, car avec le retour des chômeurs sur le marché du travail, la population active devrait croître plus vite que les créations d’emplois.

Partager

Laisser un commentaire