La croissance économique a ralenti à 1,2% en 2019 ( estimation INSEE)

La fin de l’année ayant été particulièrement difficile avec une activité qui recule sur le dernier trimestre, dans le contexte des grèves contre la réforme des retraites, sur les trois derniers mois de l’année le PIB s’est affiché en recul de 0,1%, pénalisé par la baisse de la production, notamment industrielle, le ralentissement de la consommation des ménages et de l’investissement des entreprises.

Le chiffre de 1,2% pour 2019 est inférieur de 0,5 point au 1,7% engrangé en 2018, et très en deçà des 2,4% atteints en 2017.

La croissance s’affiche donc un peu moins bonne que prévue, même si elle reste supérieure à celle de la zone euro.

La consommation des ménages a ainsi accéléré, en augmentation de 1,2% après +0,9% en 2018, tout comme l’investissement, en hausse de 3,6%, après +2,8% en 2018. En revanche, la production, marquée par sa contre-performance du dernier trimestre, a ralenti à 1,6%, après 2% l’année précédente.

Le commerce extérieur a lui pénalisé la croissance, avec une forte augmentation des importations (+2,3%, après +1,2% en 2018) et un ralentissement des exportations (+1,8% après +3,5% en 2018), du fait notamment de la morosité de l’économie mondiale, marquée par les tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message