La Métropole Nice Côte d’Azur au coeur des enjeux transfrontaliers

Hier, la Métropole Nice Côte d’Azur a fait un pas de plus dans l’élaboration de son Schéma de Coopération Transfrontalière (SCT) avec les territoires voisins italiens, monégasques et français.

À l’occasion du séminaire sur le schéma de coopération transfrontalière, les différents acteurs présents ont pu débattre et échanger lors d’ateliers et d’une table-ronde. Italiens, Français et Monégasques se sont réunis au Centre Européen des entreprises et d’Innovation de Nice pour partager leurs stratégies de coopérations.

Le service coopération transfrontalière a été créé le 1er janvier 2019 au sein de la direction Europe et Financements Extérieurs. Elle a pour mission de coordonner les actions de coopération transfrontalières de la Métropole Nice Côte d’Azur et du CCAS. La Commission européenne invite désormais les acteurs à participer à la cohésion territoriale régionale afin de mieux coordonner les différentes stratégies, législations et financements nationaux.

Des ateliers innovants et transfrontaliers

Au total, trois ateliers de co-construction ont permis aux participants de traiter des sujets sur les enjeux transfrontaliers actuels :

- Atelier A : Échelle de proximité - Littoral et Moyen Pays :

L’objectif de l’atelier est de favoriser l’émergence et la structuration d’un bassin de vie transfrontalier et métropolitain d’1 million d’habitants facteur d’attractivité. L’atelier a donc répondu aux enjeux par des exigences en termes d’accès à l’emploi et de développement de filières économiques innovantes.

- Atelier B : Échelle de coopération - Montagne :

Ce deuxième atelier a été l’occasion de d’aborder en profondeur le développement de la zone Montagne en créant des services publiques transfrontaliers. Également, les questions de l’emploi, de la formation, du numérique et de l’éco-tourisme ont fait débat. Sur la question de l’éco-tourisme, les participants ont axé leur discours sur le développement de l’attractivité économique des stations de ski, sur l’amélioration des structures hôtelières et du tourisme santé.

- Atelier C : Échelle d’innovation inter métropolitaine :

Le dernier atelier a accouché de la volonté d’augmenter l’attractivité économique grâce à la création d’une agence transfrontalière de type GEIE, à la création d’un programme Erasmus ainsi que d’un portail multilingue. D’autre part, la question de la recherche est primordial avec la création d’une université européenne.

Une table ronde : de la santé à la mobilité

Le débat portait essentiellement sur l’élaboration d’une stratégie transfrontalière et posait la question de la place pour la Métropole Nice Côte d’Azur et ses voisins à l’échelle macro-régionale alpine et méditerranéenne et européenne. Pour la Métropole Nice Côte d’Azur et son représentant, Sébastien Viano, il s’agit de « préserver le territoire, développer son économie, assurer une meilleure qualité de vie des Métropolitains et bien sûr coopérer à long terme avec les pays qui nous entourent avec une coopération tripartite avec l’Italie et Monaco ».

Du côté du territoire alpin, le maire de Servoz, Nicls Evrard parle lui d’un besoin de « maintenir une cohésion entre les villes et les zones rurales des montagnes dans le cadre de la stratégie macro-régionale et de développer le tourisme, la mobilité pour garder nos citoyens dans les montagnes mais aussi la transition énergétique à laquelle j’invite la jeunesse à y participer et enfin favoriser le circuit court  ».

En somme, les différents intervenants ont exprimé leur soucis de continuer à travailler vers une cohésion des territoires et des services concernés afin de développer des axes comme la mobilité, l’emploi, l’attractivité économique, le bilinguisme, le tourisme et l’éco-tourisme.

Au-delà des programmes transfrontaliers franco-italiens, l’Union européenne déploie dans les espaces alpins et méditerranéens des programmes de coopération transnationale (INTERREG ESPACE ALPIN autour du massif et INTERREG MED sur le pourtour méditerranéen européen), un programme de voisinage soutenu par IEV CT MED à l’échelle européenne et internationale. Enfin, une stratégie macro-régionale pour la région alpine portée par SUERA et une stratégie pour l’ouest de la Méditerranée portée elle par Initiative WestMed.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message