La relance économique pour préparer le post-covid

Alors que nous faisons face à une troisième vague du coronavirus et que certains départements sont reconfinés, les entreprises attendent tant bien que mal la reprise de l’activité.

Les activités impactées par le Coronavirus

Nombreux sont les secteurs d’activité sévèrement touchés par la crise sanitaire et toutes les restrictions mises en place en France et dans le Monde.

Les salles de spectacles sont fermées depuis plus d’un an maintenant, les restaurants sont découragés et les fournisseurs tentent, quant à eux, de poursuivre leur activité en diversifiant leurs offres malgré l’annulation de tous les rassemblements.

Beaucoup d’entreprises cherchent des relais de croissance pour perdurer malgré la crise puisqu’attendre un retour à la normale semble inenvisageable. Certaines ont su adapter leur processus de vente comme les restaurants avec le click & collect ou l’utilisation des applications de livraisons de repas.

D’autres sociétés misent sur certaines de leurs gammes de produits ou services pour compenser le manque à gagner sur leurs autres activités. C’est le cas d’Alcor Equipements, fabricant de gradin démontable et mobile, comme le souligne son directeur général Eric LEPORT : « Notre entreprise aurait pu être touchée de plein fouet par la crise sanitaire car nous produisons et commercialisons des tribunes pour des stades et salles de spectacles. Toutefois, notre expertise dans les équipements amovibles a séduit bon nombre de clients qui ne se voyaient pas investir en 2020 dans des structures fixes qu’il aurait fallu amortir financièrement durant plusieurs années ». Les marchés publics nationaux (France Marchés, BOAMP) et internationaux sont également un levier de croissance particulièrement puissant pour l’entreprise.

Les marchés publics, un outil de la relance économique

Le gouvernement met en avant les marchés publics comme levier de la relance économique. Après les nombreuses aides gouvernementales pour soutenir les entreprises, c’est le code de la commande publique qui évolue pour faciliter leur accès aux marchés publics. Les seuils de dispense de publicité et de mise en concurrence ont été temporairement relevés pour accélérer les procédures et inciter aux achats publics les instances adjudicatrices.

Les collectivités agissent également de leur côté, c’est notamment le cas de la région Occitanie. En effet, la région a lancé « le Portail des marchés publics en Occitanie » nommé SCOPE pour rendre les consultations plus accessibles aux PME et aux TPE.

Pourquoi inciter les PME et TPE à s’intéresser aux marchés publics ? Aujourd’hui, le gouvernement souhaite soutenir les plus petites structures qui ont perdu des contrats et du chiffre d’affaires avec la crise. Les marchés publics sont essentiellement remportés par des grands groupes qui sont habitués aux procédures assez complexes d’appels d’offres et l’Etat souhaite inciter les PME à participer en leur facilitant l’accès aux consultations.

Avec le relèvement des seuils de dispense de procédure, il n’est pas nécessaire de constituer un dossier de candidature complexe pour les marchés dont le montant est estimé à moins de 100 000€. Ainsi, pour tous les achats publics valorisés à moins de 100 000€, les collectivités peuvent simplement demander un devis aux prestataires.

PME et TPE, renseignez-vous sur les marchés publics et cours et faites-vous connaitre auprès des acheteurs publics si vous souhaitez être consultés dans le cadre d’un marché sans publicité ni mise en concurrence !

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire