Le coût de la rentrée étudiante en hausse dans les Alpes-Maritimes

Chaque année, le FAGE (fédération des associations Générales Étudiantes), premier syndicat étudiant évalue le coût de rentrée de la vie étudiant. Concernant le département, c'est le FACE 06 qui s'est occupé de calculer les dépenses des étudiants, mais aussi leur budget mensuel.

En 2020, le coût de la rentrée aurait augmenté de 1,9%, soit 2 516,10 euros. Pourtant, quand on regarde dans le détail, on peut s’apercevoir qu’il y a certains postes de dépenses qui n’évoluent pas et d’autres de manières plus importants.

Des dépenses qui ne bougent pas

Premier constat, les frais d’inscription à l’université peu importe le niveau n’ont pas bougé. La raison ? Le gel des frais d’inscriptions pour l’année 2020-2021. Tout ce qui concerne les frais de santé ne change pas. Il faut dire que ces jeunes préfèrent parfois sacrifier ces dépenses pour pouvoir mieux s’alimenter ou pour faire face à des frais inattendus. C’est pour cela qu’une majorité d’étudiant vont se nourrir au restaurant universitaire sachant que leurs prix ne sont pas à la hausse. Les frais divers comme le transport ou les frais d’agence n’évolue guère. Seul le coût du matériel dit "pédagogique" a sensiblement augmenter de 0,86%. Pour finir, du fait qu’ils ne gagnent pas énormément d’argent, ils leur restent peu pour pouvoir avoir des loisirs, d’où la stagnation des dépenses.

Mais aussi des augmentations de prix

Le loyer reste la part la plus importante de la consommation d’un étudiant. Il est d’environ de 618 euros avec une augmentation de 2,23% par an et qui dure dans le temps. Après ça, les étudiants consacre une grand partie de leur budget dans l’alimentation, l’hygiène ou encore les vêtements. Il est vrai que le prix des légumes et des fruits ne cesse d’augmenter notamment depuis le confinement. En effet, la majorité des produits sont faits en France et ont donc un coût de production plus élevé. La contribution étudiant (CVEC) a elle aussi sensiblement augmentée de 1,09%.

Et des frais imprévus

Les jeunes qui font des études sont dans l’obligation depuis quelques mois d’acheter des masques de protection. Cela représente à peu près 30 euros par mois.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire