Le marché de l’emploi ralentit mais résiste encore en France

L’économie française s’est enrichie d’un peu plus de 66.000 emplois salariés dans le secteur privé au premier trimestre malgré une croissance zéro, selon les chiffres provisoires publiés ce vendredi par l’Insee. Une performance meilleure qu’attendue.

Malgré la panne de croissance enregistrée sur les trois premiers mois de l’année, les effectifs du secteur privé ont progressé de 0,3 % entre fin décembre et fin mars.

C’est deux fois moins que lors des trois derniers mois de l’année dernière, mais c’est très nettement plus que les 15.000 créations nettes que l’institut statistique national anticipait jusque-là. Qui plus est, cette prévision datant de mi-mars était assise sur une hypothèse de croissance du PIB de 0,3 % .

Tous ces chiffres, même provisoires, et même s’ils ne disent pas tout, constituent incontestablement une bonne surprise. Le satisfecit affiché par le gouvernement n’est donc pas infondé. Est-il pour autant durable sachant que les perspectives macroéconomiques restent très incertaines ?

Partager

Laisser un commentaire