Le monde en Zoom : "Les effets à attendre du développement du télétravail". 3 points intéressants

Le télétravail s’impose comme une tendance qui survivra au Covid — on estime que la proportion d’employés qualifiés qui "work from home" va doubler, passant de 20% à 40%.

Puis cela va avoir des conséquences évidentes : une pression opposée sur le prix de l’immobilier de bureau (à la baisse) et sur celui de l’immobilier résidentiel (à la hausse. La demande se renforce et monte en gamme à mesure qu’on passe plus de temps à la maison).

Mais le point le plus intéressant soulevé par Natixis est l’impact du télétravail sur les inégalités. Non seulement, le télétravail concerne quasi-exclusivement les salariés qualifiés et très qualifiés, mais, les chiffres le montrent, il augmente leur productivité (+34% aux US – étude du National Bureau of Economic Research, Février 2021).

Conséquence : les salaires de ces employés déjà en haut de la pyramide vont augmenter, creusant encore l’écart avec les rémunérations des salariés moins qualifiés qui sont aussi ceux qui sont privés de télétravail.

Une consolation ? La baisse des émissions de CO2 (selon l’ADEME le télétravail réduit les déplacements de 70% et les distances parcourues de 40%). Plus inégal & moins polluant : le monde en Zoom.

Partager

Laisser un commentaire