Le PIB de la zone euro en 2020 fortement négatif

Ces chiffres hors norme ne disent de fait pas grand-chose de la bonne ou de la mauvaise santé économique de la zone. Ils indiquent uniquement la dureté des confinements. Plus l’économie est fermée, plus le PIB s’effondre, c’est mécanique.

Sur l’ensemble de l’année 2020, le produit intérieur brut (PIB) a chuté de 6,8 % en zone euro, selon les données publiées par Eurostat, ce mardi 2. En comparaison, la récession de 2009 avait vu le PIB reculer d’environ 3,7 %.

Ces statistiques masquent une année en forme de montagnes russes : une baisse spectaculaire au deuxième trimestre (– 11,7 %), un rebond tout aussi spectaculaire au troisième trimestre (+ 12,4 %) et une légère rechute au quatrième trimestre (– 0,7 %).

Pour faire face, les gouvernements des pays riches ont décidé de maintenir les économies sous perfusion, en débloquant des plans de soutien sans précédent. Le FMI a calculé que l’intervention publique mondiale s’élevait à 14 000 milliards de dollars (11 600 milliards d’euros) en 2020.

Cette intervention se traduit par des déficits historiques. Pour l’ensemble du G20, ceux-ci atteignent 13 % du PIB ; aux Etats-Unis, 17,5 % ; en zone euro, 8,4 %. La limite des 3 % au sein de l’Union européenne paraît lointaine…

source : Eurostat

Partager

Laisser un commentaire