Le printemps 2021 marquera-t-il le début de la reprise économique en France ?

Certains indicateurs conjoncturels confortent leurs espoirs et laissent entrevoir un rapide rebond de l'économie, après la violente récession de l'année 2020 (le PIB a chuté de 8,3%, selon l'Insee).

Dans une note, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) prévoit pour 2021 une croissance du PIB de 5% en moyenne.

Pour surmonter la crise économique, l’OFCE mise sur un trésor caché : "l’épargne-Covid" de la population, qui a mécaniquement moins dépensé depuis le début de la crise sanitaire. En France, ce bas de laine s’élève à 160 milliards d’euros, soit environ 7% du PIB. *

Si 20% de ce surplus d’épargne est consommé, la croissance française serait de 6% en 2022, le taux de chômage atteindrait 8,7 % et la dette s’établirait à 115% du PIB. Le pays pourrait alors rattraper "son retard de croissance". Par contre, si les Français ne dépensent pas leurs économies, le taux de croissance plafonnerait à 4,3%, le taux de chômage grimperait à 9,4% et la dette publique à 117% du PIB en 2022.

source : OFCE

Partager

Laisser un commentaire