Le taux d’emploi des jeunes en forte amélioration ( INSEE)

Le taux de chômage de la population active au troisième trimestre est finalement ressorti à 8,1 %, en hausse de 0,1 point.

Le taux de chômage mesuré au sens du Bureau international du travail (BIT) reste ainsi quasi stable, à un niveau autour duquel il oscille depuis la fin de l’année dernière et qui était celui d’avant le début de la crise sanitaire. Au total, cela concerne 2,4 millions de personnes en France (hors Mayotte), soit 52.000 de plus qu’au trimestre précédent.

Cette évolution peut paraître décevante. Elle ne doit pas cacher la réalité d’un tableau - macroéconomique - du marché du travail en nette amélioration.

Comme l’avait prévu l’Insee, le taux d’emploi des 15-64 ans atteint un niveau plus haut depuis 1975. À 67,5 %, il a gagné 0,5 point sur un trimestre, et 0,7 point depuis la fin de 2019.

Autre effet positif, la part de ceux qui ne sont ni en emploi ni en formation, les « Neet » pour reprendre l’acronyme anglo-saxon, a atteint son plus bas niveau depuis fin 2008, à 11,6 %.

Partager

Laisser un commentaire