Les clignotants sont au vert pour l’économie française

L'économie française a fait mieux qu'attendu au deuxième trimestre. Après avoir stagné au premier trimestre, le PIB a progressé de 0,9 % entre avril et juin, selon la première estimation publiée ce vendredi par l'Insee. C'est 0,2 point de plus que ce que prévoyait l'institut début juillet . De quoi conforter la prévision du gouvernement d'une croissance de 6 % - et non pas de 5 % - pour cette année.

La meilleure nouvelle est venue de l’investissement dont la progression s’est accélérée (+1,1 % après +0,4 % au début de 2021),

La consommation a, elle aussi, tiré la croissance. La progression des dépenses s’est accélérée (+0,9 % après +0,2 %) sous l’effet du déconfinement qui a provoqué un très fort rebond des dépenses d’hébergement et restauration lié à la réouverture progressive des bars et restaurants (+42,8 % après -22,1 %) et une hausse de 11,8 % des services de transport avec la reprise des déplacements.

L’INSEE a également revu ses estimations pour les trimestres précédents. Au quatrième trimestre 2020, l’activité n’aurait baissé que de 1 %, au lieu de 1,5 %, et au premier trimestre 2021, elle serait étale (0 % au lieu de - 0,1 %).

Partager

Laisser un commentaire