Les Transactions en Bitcoins Sont-elles Traçables ?

Le pseudonymat est l’une des principales caractéristiques du Bitcoin, qui permet aux utilisateurs d’effectuer des transactions de manière anonyme. C’est pourquoi la plupart des individus pensent qu’il est impossible de retracer les transactions en Bitcoins. Cependant, les analystes judiciaires ont prouvé que les utilisateurs de Bitcoin ne peuvent pas complètement cacher leurs transactions au monde entier. Le Bitcoin fonctionne sur la technologie blockchain, un grand livre numérique public, avec les adresses publiques de tous les utilisateurs et leurs transactions. Cela rend les transactions en Bitcoins traçables.
Cependant, les adresses des portefeuilles Bitcoin ne révèlent pas entièrement assez de détails pour identifier leurs propriétaires. Certaines personnes créent souvent des adresses de portefeuilles en utilisant des pseudonymes, ce qui rend extrêmement difficile l’établissement d’un lien avec leurs transactions. Ainsi, les adresses publiques Bitcoin offrent principalement une plateforme pour initier des enquêtes sur les transactions, puisque n’importe qui sur le réseau peut y accéder.
Tracer les Transactions en Bitcoins
Le réseau Bitcoin enregistre et stocke tous les enregistrements de transactions dans un grand livre public permanent et irréversible, appelé la blockchain. Cela signifie que tous les utilisateurs du réseau peuvent consulter l’historique de vos transactions, mais pas votre identité. Les sociétés de criminalistique réputées disposent de mécanismes et d’outils permettant de suivre les mouvements de fonds sur plusieurs portefeuilles. Cependant, retracer le transfert de fonds sur l’ensemble du réseau Bitcoin peut s’avérer décourageant.
Imaginez que vous partagiez l’adresse de votre portefeuille Bitcoin sur un forum public tel que les réseaux sociaux. Il est probable que vous ayez utilisé le même nom d’utilisateur sur une autre plateforme. En outre, vous pouvez également avoir partagé des informations identifiables dans un autre message sous ce nom d’utilisateur, ce qui permet à quelqu’un de faire facilement le lien.
Chaque fois qu’un utilisateur partage l’adresse de son portefeuille, il augmente les chances que quelqu’un fasse le lien avec son identité. Si vous utilisez des Bitcoins pour acheter un produit dans un magasin, il est peu probable que le commerçant prenne la peine de retracer votre identité, car le processus est long et coûteux. Toutefois, les autorités chargées de l’application des lois peuvent s’intéresser à vos transactions effectuées en Bitcoins si elles vous soupçonnent d’avoir commis des actes répréhensibles liés aux crypto-monnaies, comme le blanchiment d’argent ou la fraude.
Les experts en crypto-monnaies recommandent de créer plusieurs portefeuilles pour des transactions distinctes afin de renforcer la confidentialité. Cela peut avoir un impact sur la difficulté de tracer les transactions effectuées en Bitcoins, mais ne la rend pas impossible. Les analystes judiciaires peuvent toujours fusionner plusieurs adresses Bitcoin puisque les utilisateurs peuvent voir toutes les transactions sur le réseau. Cela permettrait à la personne qui retrace vos transactions Bitcoin de les relier à la même adresse, à condition que l’une d’entre elles contienne des détails sur votre identité réelle.
La plupart des individus pensent souvent qu’il est impossible de tracer les transactions en crypto-monnaies car elles sont décentralisées, sans autorité centrale. Cependant, les criminels ont de plus en plus de mal à se cacher derrière le Bitcoin en raison de la transparence de son grand livre numérique. Ce registre contient divers détails, notamment le montant de la transaction, l’adresse du portefeuille qui a envoyé l’argent et celle qui l’a reçu.
Toute personne disposant des bons outils peut analyser les transactions en Bitcoins effectuées par la même adresse qui a envoyé et reçu l’argent.
Le Concept d’Anonymat dans les Transactions en Bitcoins
Bien que les transactions en Bitcoins soient accessibles au public, le réseau ne dispose pas d’un système intégré permettant d’identifier les personnes qui se cachent derrière les portefeuilles. Le Bitcoin ne fonctionne pas sur la base de la preuve d’identité "Know Your Customer (KYC)". Cela permet à quiconque souhaitant effectuer des transactions en Bitcoins de créer un portefeuille numérique à sa convenance, d’où le concept d’anonymat du Bitcoin.
Toutefois, plusieurs bourses de crypto-monnaies de premier plan, telles que bitcoin revolution , révisent leurs conditions générales et demandent une preuve d’identité KYC avant d’autoriser les clients à effectuer des transactions sur leurs plateformes. Certaines d’entre elles partagent ensuite ces données avec les autorités chargées de l’application de la loi.
Un portefeuille Bitcoin inactif et vide peut rester anonyme, mais il devient traçable dès que vous commencez à recevoir ou à envoyer des fonds par son intermédiaire. Les enquêteurs judiciaires peuvent utiliser le grand livre public et les documents KYC téléchargés sur une plateforme d’échange pour identifier l’expéditeur, le destinataire et les détails de la transaction. Les transactions en Bitcoins sont traçables mais l’analyse des données prend du temps et nécessite des outils informatiques sophistiqués.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire