-7 milliards d’euros pour Mark Zuckerberg

Lundi 4 octobre une panne mondiale a paralysé l'utilisation d'une partie des réseaux sociaux. Voilà de quoi semer la panique chez les influenceurs et les addicts.

« Une erreur inattendue s’est produite ». Facebook, Instagram, Snapchat et Messenger étaient hors-service dans la soirée du 4 octobre.

Durant plus de six heures, les utilisateurs n’ont pas pu accéder à leurs réseaux sociaux. Smartphone, tablette ou ordinateur aucun support n’a été épargné. Pour rappel, ces médias sont utilisés par 3,5 milliards de personnes au quotidien.

Dans ce contexte la firme américaine détentrice de ces plateformes a expliqué que cette panne est due à un changement de configuration défectueux des serveurs.

Alors le co-fondateur Mark Zuckerberg de Facebook s’est excusé du désagrément. « Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger sont de retour en ligne maintenant. Désolé pour la perturbation d’aujourd’hui. Je sais combien vous compter sur nos services pour rester en contact avec les personnes qui vous sont chères. »

La note est salée ! Puisque au total, ce problème technique a entraîné une perte de 7,4 milliards de dollars au géant californien. Les actions en bourse ont également baissé de 5 %.

Toutefois, Mark Zuckerberg essuie de vives critiques. En effet ces derniers temps les défaillances se sont multipliées sur Instagram.

À cela, s’ajoutent les dénonciations de Frances Haugen une ingénieure ayant travaillé pour la société. Elle pointe du doigt un enrichissement de la firme américaine au détriment de la sécurité des données des utilisateurs.

La concurrence a su tirer parti avantage de la situation. L’application Telegram a vu son nombre d’inscriptions grimper en flèche. Elle est alors passée de la cinquième à la 56e place des applications gratuite les plus téléchargées.

Que l’impact soit professionnel ou personnel ce désagrément technique est révélateur de la dépendance aux réseaux sociaux.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire