Christian Estrosi : "Je demande au gouvernement davantage de vaccins"

À l'occasion d'une conférence de presse organisée en visioconférence, Christian Estrosi, le maire de Nice, s'est exprimé sur la situation sanitaire.

En cette fin du mois de janvier, Christian Estrosi voulait réaliser un nouveau point sur la crise sanitaire suscitée par la Covid-19. Le maire de la ville de Nice s’est notamment appuyé sur les derniers résultats d’analyse des eaux usées pour percevoir l’évolution du virus au sein de la cité azuréenne. La situation demeure toujours préoccupante dans les Alpes-Maritimes avec un taux d’incidence largement supérieur à la moyenne nationale.

Le variant anglais de la Covid-19 est également présent au sein du département. "Face à cette situation, je souhaite un renforcement des mesures, détaille Christian Estrosi. Je demande au gouvernement davantage de vaccins. Il faut aller plus vite dans la course à la vaccination." Les Alpes-Maritimes possèdent également une population vieillissante.

Le maire de Nice veut donc une accélération du combat contre le virus : "Nous sommes le département le plus concerné par le taux de population de 75 ans par rapport à la moyenne nationale. Avec d’autres maires du département, nous avons donc demandé solidairement au ministre de la Santé de nous envoyer davantage de doses, et nous attendons une réponse que nous espérons positive" explique Christian Estrosi.

Les locations saisonnières interdites durant les vacances de février

Par ailleurs, le maire de Nice s’est également exprimé sur le cas des écoles. Olivier Véran, le ministre des Solidarités et de la Santé, avait annoncé des dépistages massifs au sein des établissements touchés par le virus. Une hypothèse en partie refoulée par Christian Estrosi : "Pour les enfants, j’ai saisi le ministre car nous ne voulons pas les traumatiser avec des tests naso-pharyngés alors que nous avons la chance d’avoir un procédé avec des tests salivaires au Centre Hospitalier Universitaire."

Pour conclure, le maire de la cité azuréenne a annoncé la mise en place d’un arrêté concernant les locations saisonnières. Aucune location ne sera ainsi autorisée sur le sol niçois entre le 6 et le 20 février. Une interdiction pouvant être reconduite selon l’évolution de la Covid-19.

"Aujourd’hui, nous avons tous à gagner cette bataille contre le virus. L’activité saisonnière pourra être d’autant plus renforcée cet été si nous arrivons à se défaire du virus d’ici là" assure Christian Estrosi. Des annonces fortes réalisées par le maire de Nice, plus déterminé que jamais à l’idée de combattre cette crise sanitaire.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire