Comment ne pas se faire infecter... par les "fake news" ?

L’Organisation mondiale de la santé parle même d’une "infodémie massive" pour qualifier ces fausses informations se propageant à l’échelle mondiale.

Les intox autour du Covid-19 n’échappent pas à la règle.

En général, il y a plus de raisons de croire une information si elle est publiée par un média connu et reconnu (un site d’information comme franceinfo.fr, un journal comme Le Monde, une chaîne de télévision comme France 2 ou une radio comme France Inter par exemple).

Voici quelques recommandations qui vous empêcheront d’être infecté par ces nouvelles bidons.

1- Méfiez-vous du bouche-à-oreille numérique

La manière dont une information est partagée doit vous faire tiquer. Il y a plus de raisons de la mettre en doute si elle vous arrive dans votre boîte aux lettres électronique par un mail , sur WhatsApp , par une publication d’un "ami" qui apparaît dans votre fil Facebook.

2- Ne croyez pas les arguments d’autorité

Les rumeurs sont souvent accompagnées d’une petite phrase assurant que l’information provient d’un éminent spécialiste, parfois anonyme, travaillant de préférence à l’autre bout du monde et dont vous n’avez jamais entendu parler.

3- Maîtrisez vos émotions

Les fausses informations jouent sur vos sentiments pour se propager. Leurs auteurs veulent que l’ émotion vous pousse à partager à votre tour leur contenu.

4- Lisez les commentaires

Cela peut vous sembler paradoxal, mais si vous devez vous méfier de ce qui est écrit et partagé sur les réseaux sociaux, nous vous conseillons dans le même temps de lire les commentaires écrits en réponse à une publication douteuse. Il arrive très souvent que des internautes mettent en doute la véracité du contenu ou alertent sur sa fausseté.

5- Ne partagez pas l’intox sans l’avoir vérifiée

Une fausse information n’existe que parce qu’elle est partagée massivement. Sans cette viralité, la désinformation n’a que peu d’effet. Face à l’information qui vous est présentée, vous devez faire preuve d’esprit critique. Qui est l’auteur du message ? Est-il anonyme ou est-ce un organisme connu ? Les sources qu’il cite existent-elles ? D’autres médias sérieux donnent-ils eux aussi cette information ? N’est-ce tout simplement pas trop gros pour être vrai ?

Partager

Laisser un commentaire