Coronavirus : L’hydroxychloroquine n’a plus le vent en poupe. L’OMS suspend "temporairement" les essais cliniques par mesure de précaution

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé, ce lundi , suspendre "temporairement" les essais cliniques contre le nouveau coronavirus avec l'hydroxychloroquine.

Cette annonce survient à la suite de la publication, vendredi, d’une étude dans la revue médicale "The Lancet" jugeant inefficace, voire néfaste, le recours à la chloroquine et ses dérivés contre le Covid-19.

A ce sujet, le direct intéressé, le professeur Raoult a défini " complètement foireuse" cette étude, confirmant sa foi dans ce médicament.

L’agence onusienne, qui mène des essais avec ses partenaires dans plusieurs pays, a indiqué avoir pris cette décision par mesure de précaution. Cette annonce survient à la suite de la publication, vendredi, d’une étude dans la revue médicale The Lancet jugeant inefficace, voire néfaste, le recours à la chloroquine contre le Covid-19, a expliqué le directeur général de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Partager

Laisser un commentaire