Coronavirus : nouvelles mesures ce samedi ?

La préfecture par le biais du directeur de cabinet du Préfet des Alpes-Maritimes a fourni des éléments d'anticipation sur l'évolution de la situation sanitaire et les mesures qui vont être prises dans les prochaines heures.

La situation ne s’améliore pas dans les Alpes-Maritimes. Sans pour autant être dramatique, son évolution sur l’ensemble de l’hexagone pose question jusqu’à la plus haute sphère de l’État. Le gouvernement est actuellement en train de travailler sur la parution d’un nouveau décret qui doit paraitre dans la matinée. Il s’appliquera sur l’ensemble du pays dans le cadre de l’urgence sanitaire.

Terminé les codes couleurs, le territoire sera divisé en deux parties :

  • l’état sanitaire simple
  • l’état sanitaire renforcé (mise en place du couvre-feu et des autres mesures déjà appliquées dans les huit métropoles en alerte maximale...)

De nouvelles règles à respecter

Ce décret amènera donc des mesures additionnelles à celle déjà en vigueurs. Parmi ces ajouts, l’interdiction des rassemblements sur la voie publique, hors rassemblement à but revendicatif et social. Les funérailles seront également sur la liste des exceptions tout comme le travail sur les chantiers. Et ce n’est pas ce qui manque en ce moment dans le département que ce soit sur la plage de Saint-Laurent du Var et surtout dans les vallées.

Les établissements recevant du public (salle des fêtes, polyvalentes, chapiteaux...) à l’occasion de tout type de réunion (professionnelles, culturelles...) ne pourront plus offrir de cocktails ou repas puisqu’il faudra impérativement conserver son masque de manière permanente, même à l’extérieur : "dès lors qu’il y aura un événement où nous sommes susceptibles d’enlever le masque même pour un seul instant, ce sera l’interdiction", précise Rémy Recio, directeur du cabinet de la préfecture des Alpes-Maritimes.

Pour les bars et les restaurants, les tables de clients ne devront pas exercer six personnes. Chaque chaise à table devra être espacée d’un mètre ce qui entraînera une perte de la capacité maximale du nombre de couverts par service. Les horaires, elles n’évoluent pas à savoir, 22 heures pour les bars et 0h30 pour les restaurants.

Les établissements recevant du public en déplacement comme les musés, centres commerciaux, zoo... devront respecter une jauge de densité de quatre mètres carrés par personne. Cela signifie le retour des files d’attentes et des comptages à l’entrée des centres commerciaux.

Un protocole pour les établissements sportifs

Les géants d’équipement sportif vont "peut-être" pouvoir respirer. "Un protocole est en cours de validation au niveau national", annonce Rémi Recio toujours dans l’attente d’une communication officielle afin de réfléchir à une application. Pour l’heure, les salles de sports sont condamnées à rester fermées au moins jusqu’au début de la semaine prochaine, en espérant une validation de ce nouveau protocole.

On parle donc ici d’un décret visant à un renforcement de certaines mesure sanitaires déjà effectives. "L’idée est de rester dans un pragmatisme et surtout une sorte de sacralisation comportementale autour des gestes barrières. Nous vivons dans un pays de liberté, il convient d’en être digne et responsable pour nous-même mais aussi pour nos concitoyens", rappel le directeur du cabinet du Préfet qui demande également "d’accepter de faire face à quelque chose que l’on commence a connaitre mais que l’on subi. L’État comme les acteurs économiques ne rêvent que d’une chose, que la vie puisse reprendre son cours normal. Mais nous savons que cette issue favorable passera par des efforts que l’on essaye de mettre en œuvre pas anticipation dans le territoire Maralpin."

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire