Covid-19 : le pass sanitaire pourrait se transformer en pass vaccinal

Ce dimanche, le gouvernement a annoncé vouloir remplacer le pass sanitaire par un pass vaccinal. Si le projet de loi venait à être adopté, il pourrait entrer en vigueur en début d'année prochaine.

« Pour gagner cette course de vitesse, nous devons encore accélérer la campagne de vaccination » souligne Jean Castex, le Premier ministre. Dans l’optique de contrer la propagation du variant omicron, la France joue la carte de la vaccination. Le Premier ministre a annoncé vouloir transformer le pass sanitaire en pass vaccinal.

Dans ce contexte, un projet de loi devrait être proposé début janvier. Ainsi, le gouvernement envisage d’étendre le pass sanitaire au monde du travail, à l’image du secteur de la santé ou encore de la restauration.

« On ne peut pas empêcher les gens de travailler s’ils ne sont pas vaccinés, mais on peut exiger d’eux qu’ils fassent un test. Cela fait partie des questions qui doivent être posées » précise Olivier Véran, ministre de la Santé. Élisabeth Borne, la ministre du travail, recevra les partenaires sociaux pour débattre du sujet ce lundi.

« Nous assumons de faire peser la contrainte sur les non vaccinés, car les services de soins de critiques et de réanimations de nos hôpitaux sont remplis pour l’essentiel de personnes non vaccinés » affirme Jean Castex. En France, environ 6 millions ne sont pas vaccinés.

Au cours de la dernière semaine en moyenne 5 200 nouveaux cas, on été détecté. Ce dimanche, 15 528 personnes sont hospitalisées. Au 19 décembre 19 217 982 personnes ont reçu une dose de rappel et 52 509 598 personnes ont reçu une 1re injection.

De même, pour lutter contre les effets de la cinquième vague de contamination la haute autorité devrait se prononcer sur la vaccination pour les 5 -11ans aujourd’hui. La vaccination pourrait entrer en vigueur ce mercredi. Toutefois, 7 parents sur 10 se disent opposés à cette disposition.

Partager

Laisser un commentaire