Covid-19 : l’Union européenne place ses exportations de vaccins sous haute surveillance

L'UE veut empêcher la fuite des doses de vaccins vers des pays qui produisent les leurs et n'en exportent pas en Europe. Premier pays visé par ces nouvelles règles, le Royaume-Uni.

L’UE a décidé, ce mercredi , de placer sous haute surveillance les exportations de vaccins anti-Covid produits sur son sol, afin d’empêcher la fuite vers d’autres pays des doses nécessaires aux Européens.

Un dispositif mis en place par Bruxelles fin janvier prévoyait déjà, avant toute exportation de vaccins, le feu vert de l’Etat membre d’où partent les doses et de la Commission. Quelque 300 autorisations ont été délivrées depuis, pour envoyer 40 millions de doses vers 33 pays. L’exécutif européen entend durcir les conditions d’exportation vers les pays qui produisent eux-mêmes des vaccins anti-Covid sans en envoyer en retour vers l’UE.

L’UE a exporté quelque 10 millions de doses, tous vaccins confondus, vers le Royaume-Uni entre le 1er février et mi-mars, mais à l’inverse, elle n’a reçu aucune dose produite sur le sol britannique. L’entreprise avait expliqué que son contrat avec Londres l’obligeait à honorer en priorité les commandes britanniques.

Partager

Laisser un commentaire