Covid-19 : la situation se dégrade encore en France

Tous les indicateurs de suivi de l’épidémie montrent une accélération de la circulation du virus dans l’hexagone. Le pays observe une accélération de la diffusion du virus avec une moyenne de l'ordre de 1.060 nouveaux cas par jour depuis le 22 juillet contre 560 sur les 21 premiers jours du mois. Onze décès supplémentaires ont été enregistrés ces dernières 24 heures, portant le bilan global de l'épidémie à 30.265 morts, a aussi annoncé la direction générale de la santé (DGS).

Santé publique France (SpF) n’y va pas par quatre chemins dans son bulletin hebdomadaire : les chiffres sont mauvais. Pour la semaine du 20 au 26 juillet, les indicateurs de reprise épidémique se sont encore dégradés : augmentation de 54 % du nombre de nouveaux cas de Covid-19 en métropole avec un taux d’incidence (nombre de cas positifs sur 100 000 habitants) en hausse pour toutes les tranches d’âge.

Jeudi soir déjà, la Direction générale de la santé annonçait un « nombre de cas quotidiens en augmentation et supérieur à 1 000 », ainsi qu’une hausse du nombre de patients en réanimation, pour la première fois depuis le 8 avril !

Sur l’ensemble du territoire, l’accélération de la propagation du Sars-CoV-2 est « d’autant plus inquiétante qu’elle concerne surtout les jeunes adultes, notamment les 20-30 ans, ajoute-t-elle. Le taux d’incidence atteint même 19,5 chez les 20-29 ans. En outre, parmi les cas diagnostiqués, plus de la moitié sont asymptomatiques.

Partager

Laisser un commentaire