Covid : l’activité économique résiste en France malgré Omicron

Alors que la propagation du très contagieux variant Omicron fait de nouveau peser un climat d’incertitudes, la dernière note de conjoncture de la Banque de France, publiée ce mardi, apporte des éléments rassurants.

En attendant, l’économie française résiste à la déferlante Omicron.

Selon l’enquête réalisée entre le 20 décembre et le 6 janvier 2022 - soit après les annonces gouvernementales pour contrer la cinquième vague de Covid -, l’activité a continué de progresser en décembre et serait stable en janvier.

« Le PIB aurait ainsi dépassé de 0,75 point son niveau d’avant-crise en décembre. Et au quatrième trimestre, il progresse de 0,6 %. Ce qui est cohérent avec notre prévision de croissance de 6,7 % en 2021 », a indiqué lors d’un point presse Olivier Garnier, directeur général des statistiques, des études et de l’international de l’institution monétaire. Quant à la stabilité de l’activité en janvier, « elle est compatible avec notre scénario central soit une croissance de 3,6 % cette année », a-t-il ajouté. Dans le contexte sanitaire actuel, ces résultats sont entourés d’une « plus grande incertitude qu’en temps normal », a toutefois reconnu Olivier Garnier.

A ce stade, l’institution monétaire maintient son scénario d’ une inflation qui se replierait progressivement d’ici à la fin de l’année, sous les 2 %, tout en pointant de nombreux aléas.

Partager

Laisser un commentaire