Covid : la France rattrape son retard vaccinal

Avec 47,8 millions de primo-injections réalisées mardi soir, soit quasiment 71 % de la population totale, la France se classe en effet parmi les bons élèves. Au coude à coude avec le Royaume-Uni, elle a dépassé l’Allemagne fin juillet (score actuel : 64 %), l’Italie début août (69 %), Israël le 11 août (68 %).

Elle est cependant encore loin derrière les leaders mondiaux que sont le Portugal (81 %) et l’Espagne (76 %). Les comparaisons européennes sont particulièrement intéressantes, car les livraisons se font en principe au même moment et au prorata de la population de chaque État - sauf exceptions.

L’adhésion des Français au vaccin contre le Covid est tout aussi impressionnante que les sondages qui, avant l’épidémie, montraient une très forte défiance.*

L’essor français est surtout dû à l’immunisation des plus jeunes, en particulier des adolescents. Éligibles à la vaccination depuis le 15 juin seulement, les 12-17 ans sont primo-vaccinés à 58 %.

*En 2019, un tiers des Français jugeaient les vaccins peu ou pas sûrs, et 19 % inefficaces, un record mondial mis en évidence par l’enquête Wellcome, portant sur 140.000 personnes et 140 pays.

Partager

Laisser un commentaire