Covid : pas de retour à la "normale" pour le Premier Ministre Jean Castex

Les chiffres résument toute pensée, disent Pythagore. Et les chiffres ne se prêtent pas à contestation concernant la circulation du virus et ses effets sanitaires.

En attendant que la campagne de vaccination prenne son élan (elle a démarrée et devrait monter en puissance) et fasse son effet (couverture de masse), il faudra continuer à vivre comme on en a pris l’habitude : privés de vie sociale et avec obligation de réorganiser sa vie professionnelle.

C’est et ce sera ainsi un peu partout dans le monde et dans ce cas, la fameuse exception française ne s’applique pas.

Il faudra attendre l’arrivée de l’été pour imaginer une vie normale. D’ici là, il faudra faire preuve de patience. Et respecter les gestes barrière plutôt que de râler sans arrêt comme seul les français savent faire. Une autre exception française ?

Le Premier ministre français Jean Castex a annoncé lors d’une conférence de presse que toutes les activités actuellement bloquées "le resteront au moins jusqu’à fin janvier."

Ainsi, les bars, restaurants, cinémas, musées et gymnases restent fermés et ne rouvriront pas à partir du 20 janvier, comme l’avait émis l’hypothèse du président Emmanuel Macron à l’issue du lock-out fin novembre. Les remontées mécaniques ne rouvrent même pas.

Pour les bars et restaurants, fermés depuis octobre, "la perspective d’une réouverture est repoussée au moins à la mi-février". Pour les bars et restaurants en particulier, Castex ne voit aucune possibilité de réouverture avant "au moins mi-février".

Le premier ministre a également annoncé que le couvre-feu à partir de 18, déjà en vigueur dans 15 départements, sera étendu à dix autres et que les frontières avec le Royaume-Uni resteront fermées "jusqu’à nouvel ordre".

Partager

Laisser un commentaire