David Lisnard, le maire LR de Cannes, élu président de l’Association des Maires de France

A l’issue du vote des maires, c’est finalement le maire de Cannes qui a été élu pour présider l’Association des Maires de France et succéder à François Baroin.

Il a obtenu près de 62% des voix, soit 6 913 suffrages sur 11 577 exprimés par les plus de 34 000 membres de l’association, a indiqué la Commission électorale lors du 103e congrès des maires qui se tient à Paris. David Lisnard a été élu pour un mandat de 3 ans.

Après l’élection de David Lisnard, le président de la région Renaud Muselier qui avait appelé à voter Philippe Laurent , le maire UDI de Sceaux, a tenu à "saluer sa victoire démocratique", à travers un communiqué. "Après l’élection, il faut l’unité, et je souhaite que l’AMF trouve son mode de fonctionnement opérationnel, représentatif et apaisé".

Il y a quelques semaines le maire de Cannes avait laissé planer l’intention de se présenter comme candidat à la présidentielle 2022, avant de se retirer en argumentant que " les conditions ne sont pas réunies".

Maintenant, fort d’une visibilité nationale, il pourra se préparer pour l’échéance de 2027. Sa nouvelle charge pourra être un bon tremplin afin de ...réunir les conditions !

Le Président du département, Charles Ange Ginésy, a félicité chaleureusement David Lisnard pour son élection :

« J’adresse mes sincères félicitations à David Lisnard pour sa belle élection à la présidence de l’Association des maires de France. Tous mes vœux de réussite l’accompagnent dans cette nouvelle fonction pour laquelle son expérience, sa grande rigueur morale et intellectuelle et son talent seront gages d’un plein succès. Il sera, j’en suis sûr, l’homme de la situation.

Elu de terrain, ancré dans la vraie vie, pragmatique et au fait des préoccupations concrètes des citoyens, David Lisnard a prouvé depuis sa première élection, le 5 avril 2014, son engagement total auprès des Cannois. C’est d’ailleurs tout sauf un hasard s’il a été réélu, en 2020, avec 88 % des suffrages exprimés.

Grâce à son excellente connaissance du terreau municipal, David Lisnard sera un président de confiance, capable de défendre les intérêts des collectivités locales auprès de l’État, et de tisser des liens entre les élus. Il saura également les représenter avec une détermination sans faille, dans la dynamique insufflée par François Baroin depuis 2014.

Il sera un président de rassemblement, indépendant, porté par des convictions fortes sans jamais être dogmatique, toujours soucieux de faire vivre le dialogue. Dans son sillage, c’est une équipe pluraliste, au seul service de l’intérêt général, qui va faire avancer l’AMF. »

Partager

Laisser un commentaire