Déconfinement : il n’y aura pas de "réouverture immédiate" dans les Alpes-Maritimes . Le Gouvernement garde son calendrier

Boostés par la nette amélioration des indicateurs , le taux d'incidence est maintenant de 192/100000 après avoir largement dépassé la barre de + 500 pendant quelque temps , le nombre de personnes en réanimation étant de 71, les élus azuréens ont sorti le bazooka pour une sorte de mise en demeure adressé au Gouvernement pour aller plus vite dans le déconfinement avec la publication d'une sorte décalogue dans lequel on lit plusieurs fois le mot " immédiatement".

La saison estivale est aux portes et le tourisme reste l’attractivité primaire du territoire , commerces , restauration et hôtellerie. Ce n’est donc pas une surprise que la voix des représentants du monde économique ait fait écho à celle des élus. Les arguments sont toujours les mêmes : nos entreprises sont en péril , on veut travailler et non pas les aides de l’Etat. Le refrain est bien connu.

Toutefois, le Gouvernement a décidé que le retour à la normale se fera « de manière forcément prudente et progressive, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire, le cas échéant sur une base territorialisée ». Si le propos reste très général, il n’en confirme pas moins l’hypothèse d’un déconfinement territorialisé.

Donc, il faut juste remplacer le mot " immédiatement " par " patiemment ", n’en déplaise aux décideurs azuréens.

Rendez-vous à la mi-mai : à propos, ce sera le 10 ou le 17 ?

Partager

Laisser un commentaire