Déconfinement : la France en rouge et vert

A quatre jours de l’échéance, le Premier Ministre Edouard Philippe a détaillé ce jeudi les modalités de cette sortie du confinement qui s’annonce extrêmement délicate, différenciée et toute relative.

Si se retrouver en zone rouge n’est pas une « punition », comme l’assure le Premier ministre, on est tous contents que les Alpes-Maritimes soient dans la zone verte de diagonale qui coupe en deux l’hexagone.

Après deux mois de confinement, s’il est vrai que la liberté restera encore réduite partout, au moins jusqu’en juin, tout le monde rêve de retrouver au moins une parcelle de sa vie d’avant.

Et s’interroge déjà sur les vacances... Il faudra pour cela que la situation sanitaire soit stabilisée et l’épidémie jugulée.

Pour le moment, le gouvernement va essayer de sortir "doucement mais sûrement " du confinement. L’exercice relève à la fois de l’équilibrisme et de l’usine à gaz tant son les variables , mais l’exécutif n’avait pas vraiment autre choix que d’ avancer.

Ne dit-on que ce qui compte, n’est pas l’arrivée mais le chemin parcouru ?

Partager

Laisser un commentaire