Grèves contre la réforme des retraites : il est temps de plier bagage

Les chiffres de la 6e journée - jeudi avant-hier- de mobilisation nationale contre la réforme des retraites montrent que la tendance est claire. Ça sent la fin.

En province, l’AFP compte 42 000 manifestants sur 20 villes, des chiffres au plus bas depuis le début de la mobilisation... et que les syndicats confirment. A Paris, même la CGT ne dissimule pas le recul et annonce 250 000 manifestants soit…

Quand on commence à manipuler les chiffres , ce n’est pas bon . En tout cas, ce serait - manipulation comprise- un tiers de moins que jeudi de la semaine passée.

A Nice, la voix du "peuple en colère" a été exprimé par quelques centaines de manifestants , en fin d’après-midi, hors horaire de travail !

Même l’appel à la révolte du pseudo-révolutionnaire en chef Jean-Luc Mélenchon ne fait plus prise.

La nouvelle méthode pour manifester - la descente aux flambeaux - a donné un caractère théâtral aux manifestation mais - pour ceux qui connaissent l’histoire - a pu - de manière certainement involontaire- évoquer un parallélisme avec le souvenir des années 30 d’autres marches similaires .

Heureusement , en passant par place Masséna lors du rassemblement de jeudi soir , le climat était plus festif que revendicatif.

Et oui, il y a beaucoup de personnes qui , s’ils ne manifestent pas, ils ne savent visiblement pas quoi faire.

Credit Photo : Croco Production

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message