L’Assemblée nationale adopte définitivement la loi de sécurité globale

Malgré les polémiques incessantes et les manifestations publiques répétées, la majorité parlementaire a tenu bon et la loi controversée a été définitivement approuvée. Pour autant, les polémiques cesseront ? Jamais ! Pour certains c'est une question de principe, pour d'autres une obligation : que feraient-ils s'ils ne protestaient pas ?

Le texte ne se limite pas à son emblématique article 24. Il a pour objectif de mettre en musique le "continuum de sécurité" entre forces de l’ordre relevant de l’Etat, polices municipales renforcées et filière de la sécurité privée mieux structurée.

D’autres mesures continuent d’être matière à débat tel que l’usage élargi des caméras piétons des policiers, des drones, du port d’armes pour les forces de l’ordre hors service ou encore la création d’une police municipale à Paris.

Les partis de gauche ont annoncé leur intention de saisir le Conseil constitutionnel.

Partager

Laisser un commentaire