L’épidémie continue sa progression, 187 nouveaux décès et 5273 patients en soins critiques

Si les mesures de freinage sont désormais en place ,pour l’heure, les chiffres montrent que la progression de l’épidémie se poursuit toujours. Dans son bilan quotidien, Santé Publique France dénombre 187 nouveaux décès liés au SARS-CoV-2 en milieu hospitalier sur les dernières 24 heures. Ce vendredi, ce chiffre s’élevait à 301. Il était à 194 il y a sept jours. Depuis le début de l’épidémie, 96 493 personnes sont décédées des suites du coronavirus en France selon l’agence nationale.

La pression hospitalière, l’une des principales raisons pour lesquelles de nouvelles restrictions étaient réclamées par les professionnels de santé, ne cesse d’augmenter. Ce samedi, 28 886 personnes sont hospitalisées pour une infection au Covid-19. Elles étaient 28 729 la veille, soit 1730 personnes supplémentaires.

Parmi elles, 5273 sont en soins critiques. Soit 399 personnes supplémentaires ces dernières 24 heures. Elles étaient 4791 il y a sept jours. Cette appellation regroupe les malades développant une forme grave et admis en service de réanimation, en unité de soins intensifs ou en unité de surveillance continue. 3963 d’entre eux sont véritablement pris en charge en service de réanimation, d’après les tout derniers chiffres que nous nous sommes procurés. Les autres sont dans un état grave qui nécessite des soins lourds, mais se trouvent dans des unités de soins intensifs ou de surveillance continue.

Ce samedi, exceptionnellement, le nombre de nouvelles contaminations sur 24 heures n’était pas disponible. Santé Publique France a précisé sur son site qu’à la suite d’un « incident sur le flux des données, environ 400 000 résultats de tests [...] n’ont pas pu être intégrés ». Ce qui entraîne une sous-estimation trop importante des nouveaux cas, qui n’ont donc pas été dévoilés. L’agence nationale a tout de même précisé que ce dysfonctionnement n’avait aucun impact sur les patients, qui ont bien pu avoir accès à leurs résultats.

Partager

Laisser un commentaire