L’État demande à EDF de vendre plus d’électricité à bas prix

Le gouvernement s’est engagé à limiter la hausse de la facture d’électricité des Français à 4 % en 2022.

En pleine flambée des cours de l’énergie et dans un contexte de haute inflation, le gouvernement veut tenir sa promesse de limiter à 4% la hausse de la facture d’électricité des Français en 2022.

Jeudi 13 janvier au soir, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a annoncé que l’État allait demander à EDF de baisser ses tarifs, et donc devoir vendre davantage d’électricité à prix réduit à ses concurrents.

Cela s’inscrit dans la continuité de ce qu’avait annoncé le Premier ministre Jean Castex fin septembre. En effet, il avait annoncé « un bouclier tarifaire » sur l’énergie.

Le fait d’être contraint de vendre un volume plus important d’électricité bon marché à ses concurrents n’est pas en faveur de cette entreprise française de production de fourniture d’électricité, cette mesure leur coûtera entre 7,7 milliards et 8,4 milliards d’euros a estimé Bruno Le Maire.

À la mi-journée du vendredi 14 janvier, le titre perdait plus de 16 % en Bourse.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire