La Commission européenne alerte : ne pas relâcher les restrictions pendant les fêtes de Noël

La Commission européenne n'a pas d'autorité sur la gestion de la santé et du tourisme qui ne sont pas des matières qui lui sont déléguées. Toutefois, vu la confusion ambiante, elle a pris la responsabilité de sortir du silence et expliciter des recommandations pour la gestion des fêtes de Noël afin d'éviter que le covid se perpétue dans le temps avec toutes les conséquences économiques et sociales bien connues. Recommandations strictes, bien que non obligatoires.* Comme quoi, à bon entendeur, salut.

"Nous ne voulons pas annuler Noël, nous voulons le rendre sûr pour tout le monde", a déclaré la commissaire européenne à la Santé Stella Kyriakides après la dernière confrontation avec les ministres de la santé de l’UE, avant de présenter les recommandations du Palais Berlaymont, siège de la Commission.

En résumé : ne relâchez pas les restrictions ; le couvre-feu nocturne doit être maintenu ; les messes oui mais non aux grandes fonctions et non aux chants , véhicules de contagion ; utilisation de masques obligatoire.

Des critères claires pour les réunions de famille

En d’autres termes, ils devraient : « Envisager de ne pas autoriser les rassemblements de masse et définir des critères clairs pour les exceptions, par exemple. le nombre maximum de personnes autorisées pour les rassemblements sociaux à l’intérieur et à l’extérieur et les mesures de contrôle spécifiques ".

Et des "critères clairs" sont également nécessaires pour les déjeuners et dîners de famille, le "nombre maximum de personnes autorisées à garantir le respect des règles de distanciation physique" doit être établi.

Et dans tous les cas, "tout assouplissement temporaire des règles sur les réunions et les événements sociaux devrait s’accompagner d’exigences strictes pour que les gens se mettent en isolement avant et après l’événement pendant un certain nombre de jours (de préférence au moins sept)".

Les messes avec une présence limitée de personnes et sans chants

Les messes oui mais non aux grandes fonctions ; évaluer également la possibilité de suivre les fonctions religieuses en ligne ou à la télévision et à la radio ; non aux chants , véhicule de contagion ; utilisation de masques obligatoire ; s’organiser pour que les membres d’une famille puissent s’asseoir l’un à côté de l’autre dans le lieu de culte.

Télé-travail et école en ligne avant et après les vacances

« Les employeurs sont encouragés à autoriser le travail à distance depuis leur domicile ou le lieu où les employés passent les vacances, pendant quelques jours avant et après les vacances, de préférence autour de sept jours », afin que « chaque employé puisse observer d’auto-isolement avant de voir les membres de la famille et avant de retourner au bureau ». Même logique pour les écoles : « Pour réduire le risque de contagion à l’école dans la période suivant les vacances de Noël, envisagez de prolonger les vacances scolaires ou d’introduire une période de cours en ligne ».

Et encore : il faut essayer de passer les vacances avec un nombre limité de personnes, la soi-disant « bulle domestique », en évitant d’élargir les contacts sociaux. La Commission encourage les États membres à "mettre en place des mesures pour assurer une prise en charge adéquate des personnes vulnérables, en particulier dans le cas de restrictions et fermetures, par exemple les personnes âgées vivant seules ou en résidence de soins, les handicapés."

Par contre, pas un mot sur l’ouverture ou la fermeture des stations de ski, qui suscite, en cette période, tant de polémiques et qu’en France sera tranchée le 11 décembre après réions sur réunions entre les dirigeants de filières hôtellerie et ski.

Pour le moment on sait qu’en Autriche, les remontées mécaniques rouvriront le 24 décembre mais uniquement pour les résidents, tandis que les hôtels resteront fermés jusqu’au 6 janvier.

La Commission européenne utilise les données traitées par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (Ecdc) comme guide et aussi comme « alarme » pour ses recommandations aux pays membres en vue des vacances de Noël.

Si le 7 décembre prochain, pour dire, les États européens relâchent les restrictions anti-contagion du covid, il y aurait une nouvelle augmentation des hospitalisations juste la veille de Noël, le 24. Si les restrictions étaient assouplies le 21 décembre, une nouvelle urgence hospitalière il serait déterminé dans les premiers jours de 2021.

Partager

Laisser un commentaire