La Commission européenne appelle à une sortie coordonnée du confinement

L’assouplissement des mesures de confinement doit être fondé sur des preuves, graduel et coordonné entre les États membres, selon un document de la Commission européenne.

Dans une feuille de route sur la stratégie de sortie des gouvernements, l’exécutif européen appelle les États membres à avertir « à temps » les autres pays de l’UE et la Commission elle-même de tout assouplissement des mesures de confinement.

« Le manque de coordination quant à la levée des mesures de restriction risque d’avoir des conséquences négatives sur tous les États membres et pourrait causer des tensions politiques », prévient la Commission.

En ce qui concerne les restrictions de voyage et les contrôles frontaliers au sein de l’espace Schengen, l’exécutif européen conseille de rouvrir les frontières « dès que la situation épidémiologique entre régions limitrophes [s’harmonise] et que les règles de distanciation sociale sont appliquées largement et sérieusement ». Il enjoint par ailleurs les pays voisins à rester en contact étroit.

La réouverture des frontières extérieures à l’Union fera partie de la deuxième phase d’assouplissement des mesures et devra tenir compte de l’évolution de la maladie à l’étranger.

La Commission prévient que sa feuille de route ne donne pas le feu vert aux États membres pour lever les mesures restrictives, mais doit servir de guide pour y parvenir, à terme, de façon adéquate.

Dans son esquisse de document, l’exécutif européen recommande aux États membres de lever les mesures de confinement de façon graduelle, en laissant un délai d’au moins un mois entre chaque étape.

Parallèlement, des mesures telles que la désinfection des lieux publics, la limitation du nombre de personnes dans les transports en commun et les magasins, l’organisation de classes plus petites ou la restriction des heures d’ouverture des restaurants — devraient être mises en place.

D’après le document, les personnes les plus fragiles, notamment les personnes âgées, devront être confinées plus longtemps. Les personnes qui ont contracté le coronavirus ou ont ressenti des symptômes bénins devront rester en quarantaine.

source : Euractiv

Partager

Laisser un commentaire