La nouvelle doyenne de l’humanité est française et elle habite en PACA

En 1904 le monde vit le jour de Salvador Dali, peintre illustre que l'on ne présente plus ou encore de Jean Gabin figure du cinéma français. Et dans la même année naitra une enfant du sud de la France qui, à travers de nombreuses guerres et crises en tout genre, deviendra la Doyenne de l'Humanité.

L’ancienne personne vivante la plus âgée au monde, Kane Tanaka, qui s’était vu décerner ce titre en 2019 par le "Guinness des records", s’est éteinte ce 19 avril alors qu’elle était âgée de 119 ans. C’est désormais la française Soeur André qui lui succède devenant ainsi à son tour Doyenne de l’Humanité.
Lucile Randon de son vrai nom, Soeur André est une religieuse résidant depuis plus de 10 ans dans un Ehpad de Toulon, elle y avait alors célébré sa 118 ème bougie en février dernier. Originaire d’Alès, Soeur André détient un parcours qui en étonnerait plus d’un, d’abord élue doyenne des Français en 2017, elle devient deux ans plus tard la doyenne des Européens. Survivante de la pandémie du Covid à deux reprises et ce, avec une facilité déconcertante, elle est depuis ce lundi 25 avril la Doyenne de l’Humanité.

Lucile est entrée dans la Compagnie des filles de la charité à l’âge de 40 ans, rendant hommage à son frère ainé, elle deviendra ainsi Soeur André. Après avoir longtemps travaillé à l’hôpital de Vichy notamment auprès des personnes âgées et des orphelins, elle prendra sa retraite à l’âge de 75 ans, elle ira ensuite dans un ehpad de Savoie où elle y restera 30 ans et en 2009 elle arrivera à Toulon afin de profiter pleinement de sa famille. Malgré des difficultés physiques liées à son grand âge, sa mémoire contient des souvenirs remontant à la Première Guerre mondiale.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire