Le Belem fait escale à Nice

Ce vendredi, le Trois-Mâts Belem s’est amarré au port de Nice. Une arrivée d’envergure pour les niçois qui vont découvrir un monument de la navigation française pendant deux jours.

Le Belem est à quai au port de Nice. Pendant le week-end , le trois-mâts et son équipage accueilleront les niçois pour faire découvrir le navire et son histoire.

Christian Estrosi a lui-même souhaité la bienvenue au roi des mers : « C’est un bateau qui appartient à l’histoire de la navigation française, un bateau-école, un bateau qui respire la magie à chaque fois que nous le voyons sillonner les eaux de la Méditerranée notamment, et encore plus lorsqu’il vient à notre rencontre, ici, dans ce bassin Lympia au port de Nice ». Au total, 13 ports vont accueillir le navire, seul survivant des grands voiliers du XIXe siècle.

Le Belem est considéré comme un ambassadeur de son pavillon. Il représente la France et ses traditions maritimes lors des rassemblements de grands voiliers. La saison 2019 annonce 3 événements majeurs dont les Debords de Loire, l’Armada de Rouen ou encore La Tall Ships Regatta entre Rouen et Aalborg au Danemark.

Du monument au navire-école

Le Belem s’est avant tout un monument historique. Il est l’un des premiers navires à avoir été classé monument historique en France en 1984. Le Belem c’est aussi une école de la mer. La fondation Belem décide en 1980 que le bateau reprenne la mer en tant que navire-école civil ouvert au grand public. Il est considéré comme le plus ancien voilier au monde à accueillir du public en navigation hauturière ou au large. A savoir que l’emblématique trois-mâts a embarqué 35 000 navigants en 30 ans.

Reconverti dans le cabotage (l’acheminement de marchandises ou de passagers sur une courte distance.), le Belem propose des stages d’apprenti matelot pour les plus de 14 ans. L’occasion de plonger dans l’univers de la navigation et de participer à la vie à bord parmi un équipage de 16 marins professionnels dont le commandant, Gweltaz Thirion, est à la tête.

En 2016, le Belem a soufflé ses 120 bougies avec la ville de Nantes. Pour l’heure, le nouveau cap pour le navire et son équipage est le port de Marseille.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message