Le confinement " light " étendu à toute la France

Les mesures de restriction sanitaire appliquées dans 19 départements sont étendues à toute la France. Dans les écoles, les cours en distanciel sont mis en place. S'ensuivront deux semaines de vacances dans toutes les zones, en même temps. Pour les Alpes-Maritimes , qui faisaient déjà partie, des départements sous surveillance, il n'y aura aucun changement majeur.

Ces nouvelles mesures ont été détaillées par le Président de la République lors d’une allocution télévisée hier soir.

Donc, il n’y aura pas de confinement "dur" mais une stratégie à " tenaille" : l’extension des mesures "renforcées" , les contrôles sur la voie publique pour limiter les rassemblement et éviter la consommation d’alcool, d’un côté, et l’ accélération de la vaccination à d’autres tranches d’âges, de l’autre.

"D’ici à la fin de l’été, tous les Français de plus de 18 ans qui le souhaitent pourront être vaccinés", a confirmé Emmanuel Macron.

Premier objectif : rouvrir progressivement le pays à partir de la mi-mai. Puis, à partir de la mi-juin, le "passeport" de vaccination européen en place, on devrait commencer à voyager. Concernant l’école : seront mis en place à partir de mardi 6 avril jusqu’au 9 avril les cours en distanciel. Sauf pour les enfants des soignants, et les enfants en situation de handicap, qui pourront continuer à être accueillis à l’école.

S’ensuivront deux semaines de vacances scolaires, du 10 au 25 avril, en même temps, pour toutes les zones. La rentrée aura lieu pour tous le 26 avril. Les cours se feront en présentiel à partir du 26 avril pour les élèves de maternelle et de primaire et en distanciel pour collèges et lycées. Tous les enfants pourront retourner en cours le 3 mai.

Pas de changement dans l’enseignement supérieur. Les étudiants pourront continuer à se rendre à l’université pour une journée de cours par semaine.

Partager

Laisser un commentaire