Le pass vaccinal adopté par l’Assemblée nationale

Après trois jours de débats houleux, l’assemblée nationale a voté en première lecture le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal.

Ce jeudi matin, vers 5h30, le texte a été validé avec 214 voix pour, 94 contre et 27 abstentions. Le projet de loi devra maintenant être examiné par le Sénat, dominé par la droite, en début de semaine prochaine.

Le gouvernement voulait une entrée en vigueur d’ici le 15 janvier, mais la date devra sûrement être repoussée de quelques jours. L’examen du projet de loi avait en effet été suspendu mercredi après les propos polémiques d’Emmanuel Macron, déclarant vouloir « emmerder les non-vaccinés » au magazine Le Figaro.

Une fois adopté par le parlement, les plus de 12 ans devront présenter un schéma vaccinal complet pour accéder aux activités de loisirs, aux restaurants et bars, aux foires ou encore aux transports publics interrégionaux. Présenter un test négatif ne suffira plus, sauf pour accéder aux établissements et services de santé.

Les députés ont toutefois repoussé de 12 à 16 ans la nécessité d’un pass vaccinal pour accéder aux sorties scolaires ainsi qu’aux activités péri et extrascolaires.

Alors que la France a récemment enregistré plus de 330.000 nouvelles contaminations, une première depuis le début de l’épidémie, le gouvernement a instauré de nouvelles mesures sanitaires. Parmi celles-ci, l’interdiction de consommer debout dans les bars et restaurants ou encore l’interdiction de boire ou manger dans les lieux publics tels que les cinémas, les théâtres ou encore les trains.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire