Le sport pour réadapter le temps scolaire lors de la reprise progressive des cours

Lundi dernier le député Cédric Roussel, Président du groupe d’études sur l’Economie du Sport, s’est adressé conjointement, avec une vingtaine de députés de la majorité, au Ministre de l’Éducation nationale et à la Ministre des Sports afin de profiter de la sortie du déconfinement pour intégrer le sport parmi les outils d’une reprise progressive des cours dans les écoles, collèges et lycées.

Les annonces faites par le Ministre Jean-Michel Blanquer viennent conforter cette option en favorisant le sport à l’école dans le cadre de la reprise progressive des cours après le 11 mai.

« La sortie du confinement est une occasion inédite de lancer cette expérimentation sur la pratique sportive à l’école. Je salue cette proposition du Ministre de l’Éducation nationale. Je me réjouis que la piste que nous avions suggérée avec mes collègues députés ait été entendue. La mise en place d’activités 2S2C - sport, santé, culture, civisme - permettra de faciliter la reprise du chemin de l’école et de renforcer la place du sport à l’école. Le sport santé est essentiel dès le plus jeune âge. Nous pouvons nous inspirer du modèle Allemand dans ce domaine. »

Cédric Roussel entend ainsi profiter de cette sortie progressive du confinement pour mettre le sujet du Sport Santé au cœur des enjeux pédagogiques.

« Ce test en grandeur nature est l’occasion de s’appuyer sur les associations sportives locales en concertation avec l’ensemble des acteurs de la communauté éducative et les collectivités. Renforcer la place du sport à l’école, c’est éduquer à une meilleure hygiène de vie, c’est bon pour la santé et c’est bon pour le sens civique ! Trois enjeux qui sont au cœur des enseignements de la crise du covid19 ».

Partager

Laisser un commentaire