Levée des restrictions, prudence face au "rebond" de l’épidemie

Toute personne qui le désire peut maintenant accéder aux cinémas, théâtres, restaurants, foires ... sans justifier d’un pass vaccinal, ou encore arpenter visage découvert les couloirs des écoles et les rayons des commerces. Il n’est pas pour autant question de la fin totale du masque, qui reste obligatoire dans les transports et dans les établissements de santé.
Toutefois, les entreprises peuvent toujours décider de l’imposer à leurs employés.

Le virus circule beaucoup, il circule plus aujourd’hui qu’il ne circulait avec les variants qui ont précédés Omicron par exemple.

Au sujet du port ou non du masque, qui n’est donc plus obligatoire, c’est une décision individuelle qui dépend d’abord de votre propre fragilité, si vous êtes à risque de formes sévères.

Ce samedi, le nombre de nouvelles contaminations était de 70 000, soit 10 000 de plus que le samedi précédent. D’après les épidémiologistes, le sous-variant d’Omicron, BA.2, est plus contagieux que son prédécesseur, ce qui entraine cette remontée de l’épidémie.

Partager

Laisser un commentaire