Municipales : oui, le deuxième tour ce sera bien le 28 juin

C'était dans l'air, maintenant c'est officiel. L'avis prudent du conseil scientifique qui assiste le gouvernement dans ses prises de décision concernant l'épidémie de coronavirus avait ouvert la voie à cette décision. L'appel d'un bon nombre de maires sortants et candidats à leur réélection - parmi lesquels Christian Estrosi- a donné un coup d'accélérateur pour que cette décision soit prise. Cette fois-ci Emmanuel Macron n'a pas fait appel - comme à l'occasion du premier tour- aux conseils de Gérard Larcher , le Président du Sénat, dont les avis sont autant des trappes !

L’annonce en a été faite vendredi en fin de matinée par le Premier ministre Edouard Philippe, aux côtés de Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur. « Après avoir pesé le pour et le contre, nous pensons que la vie démocratique doit pouvoir conserver ses droits », a déclaré le Premier ministre, précisant que la décision n’a pas fait consensus au sein du monde politique. Cette décision concerne les 5.000 communes où le conseil municipal n’a pas été élu au premier tour.

Alors que des règles strictes sont encore en vigueur dans le cadre de la première étape du déconfinement, la campagne « ne doit pas devenir un facteur de circulation du virus », a ajouté Christophe Castaner, Ministre de l’Intérieur.

Dans la Métropole niçoise, à part Nice, plusieurs communes de moyenne importance seront concernées : Cagnes sur Mer, Vence, Carros.

Dans la capitale azuréenne, les jeux sont pratiquement faits : Christian Estrosi avait frôlé la victoire au premier tour, il ne manquera pas le succès au deuxième face à Philippe Vardon ( RN) et Jean-Marc Governatori ( Ecologistes) qui se disputeront le nombre des conseillers d’opposition.

Sa bonne gestion de l’épidémie - malgré quelques excès de personnalisation- devrait lui apporter un bonus électoral.

A noter que, pour la première fois depuis longtemps, la gauche historique, socialiste et communiste, sera exclue du conseil municipal. Au vue, d’une campagne électorale confuse ( liste Nice au coeur) et velléitaire ( liste VIVA !) , les deux listes seront écartées . Elles maintiendront leur présence dans la vie politique sous forme d’association.

Partager

Laisser un commentaire