Quelle sera notre vie après le confinement ?

Le Premier ministre, Edouard Philippe, a présenté, à l'Assemblée nationale, son plan pour sortir progressivement du confinement décrété à la mi-mars pour lutter contre l'épidémie de coronavirus. Il a dévoilé les grandes règles à appliquer dans six domaines clés à partir du 11 mai : écoles, commerces, entreprises, masques, tests-isolement des malades et rassemblements, en sachant que "nous allons devoir vivre avec le virus".

Passage en revue des principales annonces.

Le port du masque imposé dans "certaines situations"

"Il y aura assez de masques dans le pays pour faire face aux besoins à partir du 11 mai"

Les tests virologiques seront "massifiés" et "remboursés à 100%"

"A la sortie du confinement, nous serons en capacité de massifier les tests avec 700 000 tests virologiques par semaine au 11 mai"

Une phase de transition du 11 mai au 2 juin

"Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai"
"Mais, si tout est prêt pour le déconfinement le 11 mai, alors commencera une phase qui durera jusqu’au 2 juin".

Une réouverture progressive des maternelles et élémentaires à partir du 11 mai

"Nous proposons une réouverture très progressive des maternelles et écoles élémentaires à partir du 11 mai, partout sur le territoire et sur la base du volontariat. Dans un deuxième temps, à compter du 18 mai, mais seulement dans les départements où la circulation du virus est très faible, nous pourrons envisager d’ouvrir les collèges, en commençant par la sixième et la cinquième. Nous déciderons fin mai si nous pouvons rouvrir les lycées, en commençant par les lycées professionnels, début juin"

Les crèches rouvertes par groupes de "10 enfants maximum"

"Le port du masque grand public sera obligatoire pour les professionnels de la petite enfance puisque les règles de distanciation physique ne peuvent pas y être appliquées. Bien sûr, il n’y aura pas de port du masque pour les enfants de moins de 3 ans."

Le télétravail doit être maintenu "partout où c’est possible"

Comment le travail va-t-il reprendre pour ceux qui ont dû interrompre leur activité pendant le confinement ? Là où c’est possible, "des horaires décalés" pour éviter qu’il y ait trop de monde à la fois dans les entreprises. Le port du masque sur les lieux de travail partout où la distanciation physique n’est pas possible.

Les commerces pourront rouvrir le 11 mai, sauf les cafés et restaurants

"Tous, sauf les cafés et les restaurants, pourront rouvrir à partir du 11 mai. Les marchés seront en général autorisés, sauf si les maires ou les préfets estiment qu’ils ne peuvent faire respecter les gestes barrières", " Exceptions notables : "Les préfets pourront décider de ne pas laisser ouvrir les centres commerciaux de plus de 40 000 m2." Enfin, "nous prendrons une décision sur les bars, cafés et restaurants fin mai, pour décider s’ils peuvent ouvrir après le 2 juin".

L’offre de transports et les déplacements resteront limités

"Il est certain que les trois semaines à venir seront difficiles. Le port du masque sera rendu obligatoire dans tous les transports, en limitant les déplacements aux seuls motifs professionnels ou familiaux impérieux, à exiger une réservation obligatoire dans tous les trains, à décourager les déplacements entre départements"

Les attestations de déplacement vont disparaître au 11 mai pour les trajets de proximité.

"Il sera à nouveau possible de circuler librement, sans attestation, sauf pour les déplacements à plus de 100 km du domicile, qui ne seront possibles que pour un motif impérieux, familial ou professionnel"

Vie sociale

"Les plages resteront inaccessibles au moins jusqu’au 1er juin. Les grands musées, les cinémas, les théâtres ne pourront pas rouvrir"(…) Les bibliothèques et les petits musées pourront ouvrir leurs portes dès le 11 mai. (...)" Il n’y aura pas de cérémonies religieuses avant le 2 juin. "Quant aux rassemblements, ils seront limités à 10 personnes à partir du 11 mai."

Partager

Laisser un commentaire