Trois alpinistes portés disparus au Népal dont un niçois

Trois alpinistes de la fédération française des clubs alpins et de montagne (FFCAM), Louis Pachoud, Gabriel Miloche et le niçois Thomas Arfi - coach du groupe - sont portés disparus depuis le 26 octobre, au Népal.

Partis en expédition le 24 octobre pour gravir le le Mingbo Eiger (6 017m), un sommet Himalayen encore jamais atteint, les trois alpinistes, membres du groupe excellence alpinisme national (GEAN) n’ont donné aucun signe de vie depuis le 26 octobre.

Ils étaient partis le 24 octobre et avaient passé la journée du 25 à observer les conditions de neige pour leur itinéraire, avant de se lancer dans l’ascension le lendemain. Le 26, à 17h11, ils « envoient un SMS enthousiaste depuis leur bivouac dans la face via leur téléphone satellite à l’autre partie du groupe » précise la FFCAM. Ce message sera leur dernier signe de vie.

Hier matin, un hélicoptère a survolé leur voie et a localisé leurs traces jusqu’à 5900m, sur l’arête du sommet. Le déclenchement d’une avalanche a été constaté. Les traces indiquent également que les trois alpinistes auraient renoncé à gravir le sommet, et auraient fait demi-tour en empruntant la même voie qu’à la montée. Les secouristes ont retrouvé trois sacs et une partie du bivouac au pied de la face, ajoute la FFCAM dans un communiqué.

« L’espoir de retrouver des survivants est à présent quasi nul » a annoncé hier la fédération française des clubs alpins et de montagne.

Les recherches ont repris ce matin, mardi 2 novembre.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire