Un gros investissement pour la méditerranée

Mardi dernier à Marseille s’est tenu le forum des Mondes méditerranéens. Pour cette occasion, Renaud Muselier, Président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, a rencontré Olivér Várhelyi, Commissaire européen à l'élargissement et à la politique européenne de voisinage. Un investissement de 30 milliards pour l’espace méditerranéen est prévu.

« Pour assurer une stratégie euro-méditerranéenne de grande ampleur, il faut y adosser des moyens à la hauteur » explique Renaud Muselier. Lors de ce forum à Marseille, l’Union européenne a décidé d’engager, sur 7 ans, 30 milliards d’euros pour l’espace méditerranéen. Le Président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, réagit tout de suite après cette nouvelle : « de grands projets pourront être lancés et accomplis, sur la transition écologique, les connexions avec l’Europe, le commerce, les transports, les universités et les nouvelles technologies liées à l’eau ». Lors de ce forum, organisé par l’Etat, l’Union européenne, représentée par Olivér Várhelyi, a annoncé que les banques européennes d’investissement et européennes pour la reconstruction et le développement, vont financer les projets autour de la méditerranée. Pour Renaud Muselier, ces investissements « doivent améliorer les conditions de vie tout en sécurisant les frontières de ce secteur ». Pour donner un exemple, l’homme politique explique que 5 navires de surveillance des mers seront envoyés en Libye afin de lutter contre la mafia des passeurs et d’éviter des drames humains. “ « Cela va nous permettre de renforcer les frontières et d’accompagner le développement de tous les pays méditerranéens », conclut l’ancien député européen.

Des exemples de projets ont déjà été mentionnés, mais encore rien de concrets :

Projet YEP MED
Près de 3 millions d’euros de financements européens ont permis de développer le projet YEP MED, porté par le GPMM pour les ports de la Méditerranée, visant à développer les ressources et les centres de formation professionnels aux métiers portuaires et à la logistique pour renforcer l’employabilité des jeunes.

Projet SIEC
3 millions d’euros ont également été mobilisés pour le projet Services Info Energie Climat (SIEC), copiloté par la Région Sud et la Région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, pour contribuer à ancrer la transition énergétique dans les deux régions et promouvoir les SIEC à l’échelle du bassin méditerranéen.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire