Union européenne, les 10 enjeux de l’année 2021 : Contrôler les flux migratoires et construire la solidarité entre Etats membres pour l’accueil des réfugiés (5)

Alors que la proposition d'un nouveau Pacte européen sur la migration et l'asile a été dévoilée le 23 septembre 2020, les différentes mesures en projet soulèvent de nombreuses questions.

Les plus pressantes concernent la mise en place du nouveau système de contrôle des entrées a priori sur le territoire européen. Mais surtout la réforme du règlement de Dublin, impliquant les relocalisations de certains demandeurs d’asiles vers les pays les moins sollicités.

Alors que le déploiement des nouveaux garde-côtes et garde-frontières européens est effectif depuis le 1er janvier, les négociations autour des modalités du pacte permettront de préciser les détails du nouveau principe de solidarité qui lie les Etats membres et la réforme du règlement de Dublin actuellement en vigueur.

Les débats risquent d’être houleux, les Vingt-Sept et le Parlement européen étant divisés entre partisans d’une plus grande solidarité via des relocalisations des demandeurs d’asile arrivant dans les pays les plus sollicités et tenants d’une politique axée sur les seuls retours dans les pays d’origine. La proposition insiste d’ailleurs sur la nécessité de réussir à rapatrier un plus grand nombre de migrants illégaux. Cette volonté, au cœur du programme, pose néanmoins la question de sa faisabilité.

Partager

Laisser un commentaire