Vous n’avez pas suivi l’allocution d’Emmanuel Macron, on récapitule...

Ce mardi à 20 h le président s'est adressé aux Français, un discours entre crise sanitaire et campagne électorale.

« Nous n’en avons pas terminé avec la pandémie » souligne Emmanuel Macron. Lors de son allocution, le président a annoncé plusieurs dispositifs pour lutter contre le covid mais aussi, des nouveautés pour la réforme du chômage et dans le domaine du nucléaire.

La campagne vaccinale s’accélère

« Une personne vaccinée à onze fois moins de chance de se retrouver en soins critiques » constate le chef d’État.

Les personnes âgées de plus de 65 ans devront recevoir une troisième dose du vaccin, au risque de voir leur pass sanitaire désactivé à partir du 15 décembre. Le mois prochain, les 50 à 64 ans devront, eux aussi, se soumettre à une piqûre de rappel.

Emmanuel Macron a également appelé à la vaccination les 6 millions de Français qui n’ont encore reçu aucune dose de vaccin.
Pour les personnes ayant des comorbidités, il est fortement recommandé d’effectuer un rappel vaccinal, mais cela n’est pas obligatoire.

Le port du masque est maintenu. Le pass sanitaire demeure indispensable dans les restaurants, cinéma et salle de sport, leur contrôle sera « renforcé ».

Cette fois, la France ne suit pas les États-Unis : pas de vaccination pour les enfants.

Le régime chômage durci

Pour « rendre la reprise du travail plus active » au cours des prochaines semaines, les demandeurs d’emploi qui refuseront deux propositions de travail verrons leur allocation chômage suspendue.
Désormais, il faudra travailler 6 mois au cours des 2 dernières années pour bénéficier des indeminites.

De nouveaux réacteurs nucléaires

Dans le but d’assurer l’indépendance énergétique et pour atteindre la neutralité carbone, la France s’y est engagée durant la COP 26. Le président a annoncé relancer la création de réacteur nucléaire.

La réforme du chômage n’est pas à l’ordre du jour

« Les conditions ne sont pas réunies aujourd’hui pour relancer ce chantier ». Pour le moment, le chef de l’État ne s’est pas prononcé sur le sujet, mais a annoncé « prendre des décisions claires » et « qu’il faudra travailler plus longtemps, en 2022 ».

« Un nouveau projet de loi  »

En début d’année prochaine, un projet devrait être présenté. Celui-ci vise à « alléger les contraintes bureaucratiques pour les forces de l’ordre ».

« Des airs de campagne électorale »

« Notre économie crée des emplois comme jamais ». Cette neuvième allocation a également été l’occasion pour Emmanuel Macron de se féliciter des évolutions réalisées au cours de son mandat. Notamment la croissance économique et la baisse du chômage.

Il a également annoncé de nouveaux projets comme un accompagnement des jeunes, rénovations des établissements de santé ou encore revalorisation des salaires des aides à domiciles.

Le président a réaffirmé sa volonté de renforcer « nos liens avec l’Union européenne » au cours de sa présidence à la tête de l’Europe l’année prochaine.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire