"La France des territoires, c’est la France des solutions" pour Christian Estrosi

La France audacieuse, fondée en 2017 avec des maires de la droite modérée et du centre, a acté cette évolution lors d'une assemblée générale ce 22 septembre, à St Germain en Laye, en direct sur les réseaux sociaux (voir à la fin de l'article).

Il s’agit, pour le mouvement qui revendique 6 000 adhérents et 300 maires, de "ne plus être un club de maires" mais "un mouvement de citoyens, chefs d’entreprises, syndicats, associations..." intervenant sur la sécurité, la santé publique ou encore la transition écologique.

Christian Estrosi , qui a exclu toute ambition nationale, avec cette initiative appelle au "dépassement" politique "à partir d’une France décentralisée."

Toutefois, en transformant "La France audacieuse" qu’il a créée il y a trois ans en "mouvement politique", Christian Estrosi veut "faire entendre la voix des territoires" et "peser" dans le débat politique.

"Il est trop simple de s’appuyer sur les collectivités quand il y a une crise (...) et les ignorer quand il faut construire une réforme nationale", a-t-il souligné vantant "l’action des acteurs locaux (qui) a permis de se substituer aux manquements de l’Etat" pendant la crise sanitaire.

État et collectivités, "nous avons à agir ensemble", a-t-il ajouté en appelant au "dépassement" et au "rassemblement" aux prochaines élections "à partir d’une
France décentralisée".

"Nous n’avons pas vocation à être un parti politique qui porte un candidat présidentiable", mais plutôt à constituer "un véritable interlocuteur dans les grands débats politiques" capable de "peser dans les réformes à venir", a assuré le maire de Nice qui a récemment fait des vagues dans son parti en suggérant une alliance entre la droite et Emmanuel Macron.

Dans cet esprit, "nous souhaitons très clairement n’être à la solde de personne et être un espace ou chacun est libre de sa parole", a ajouté le maire de Nice.

Une question reste en suspens : Christian Estrosi quittera son parti, Les républicains, ainsi qu’ils l’avaient fait Valérie Pecresse après avoir fondé son mouvement "Libre !" et l’ancien Ministre Xavier Bertrand suite à son élection en tant que président régional des Hauts-de France ?

Retrouvez la conférence de presse :

Partager

Laisser un commentaire