Lancement du projet Européen « Instant Mobility ». Nice Côte d’Azur fait équipe avec Orange Lab et Thales.

En septembre 2010, les sociétés ORANGE Lab et THALES ont invité Nice Côte d'Azur à répondre au premier appel à projets du nouveau programme européen PPP (Partenariat Public Privé) intitulé : « Internet du Futur pour construire ensemble la vision de la multimodalité des déplacements des personnes et des marchandises dans la ville durable de demain ».

Les solutions technologiques conçues dans le cadre des travaux de ce consortium pendant les 2 années que durera ce projet aboutiront à des solutions concrètes et opérationnelles qui pourront être expérimentées et mises en œuvre en grandeur réelle sur le territoire de Nice Côte d’Azur.

Nice Côte d’Azur n’a pas hésité à se positionner sur ce projet qui s’intègre parfaitement dans sa stratégie de Ville durable et intelligente. NCA veut être un territoire modèle en matière d’innovations dans tous les domaines et en particulier pour tout ce qui concerne le développement durable et les technologies de l’information, un laboratoire de ce qui se fait de mieux en matière de recherche, en matière d’innovations, en matière d’expérimentations et de réalisations appliquées à tous les aspects de notre vie quotidienne

Parce qu’elle est le lieu de tous les possibles, la métropole est l’espace privilégié dans lequel s’incarne une certaine image de la modernité. Dans un contexte d’urbanisation massive, les villes n’ont pas d’autre choix que de transformer leurs réseaux et d’optimiser l’utilisation des ressources associées, d’autant plus que ces dernières sont limitées.

C’est pourquoi la ville doit se transformer pour devenir numérique et intelligente. Une ville numérique, c’est une ville où les éléments des réseaux qui la constituent (que ce soient les feux rouges, les réseaux de transports, les places de stationnement, les véhicules, ou bien sûr les citoyens eux-mêmes) produisent en permanence, grâce à des capteurs, des données qui peuvent être récupérées et utilisées en temps-réel. Plus encore, c’est une ville où les différentes parties d’un réseau sont liées pour se « parler » et transformer les données en informations.C’est cette numérisation et cette interconnexion qui permettront à la ville numérique d’être intelligente et conduiront aussi bien le citoyen que le gestionnaire à prendre des décisions éclairées, dans le souci du bien-être général.

Les enjeux du transport intelligent dépassent la seule problématique de fluidification du trafic routier, et nécessitent pour y répondre que l’on développe des applications sophistiquées tant pour l’usager des transports que pour les opérateurs d’infrastructures. Le téléphone mobile peut être considéré comme un point d’accès privilégié à ces applications pour l’usager des transports en commun. La technologie du sans contact mobile apparait en ce sens très prometteuse.

En ce qui concerne le transport de marchandises, les solutions de traçage et de localisation sont déterminantes, de même que des outils d’optimisation de flux et de planification de livraison. Enfin, pour le véhicule individuel, il devra disposer de systèmes de télécommunications, pour rester « connecté » en permanence.

"L’innovation est le moteur de la transformation de la ville pour qu’elle devienne plus intelligente" a dit Christian Estrsi dans la conférence de présentation.

Nice Côte d’Azur a tout a fait sa place pour collaborer à la construction du projet « Instant mobility » de par son expérience, ses compétences et sa vision. Grâce aux projets innovants il sera possible de contribuer efficacement à construire la mobilité du futur en s’appuyant notamment :

Sur le déploiement des services mobiles sans contact qui utilisent la technologie NFC (Near Field Communication) pour lequel Nice a lancé il y a près d’un an et en avant première européenne les premières offres commerciales directement auprès des citadins.

Sur le réseau de transport performant qui, en complément du tramway, du réseau de bus et des vélos bleus, vient de s’enrichir de véhicules 100% électriques en auto partage.
En effet, Nice Côte d’Azur est la première collectivité de France à mettre en service à grande échelle, le dispositif d’Auto Partage, exclusivement avec des voitures électriques. Sur le territoire de Nice Côte d’Azur, 210 véhicules électriques seront repartis à terme sur 70 stations.

Sur l’EcoCité de Nice Côte d’Azur établie au cœur de l’Opération d’Intérêt National de la plaine du Var qui est la composante essentielle de la mutation éco-compatible du territoire en termes d’aménagement, d’environnement et de développement économique. L’EcoCité est conçue pour devenir le laboratoire du développement durable et le moteur d’innovation de la métropole et s’articule autour de quatre axes stratégiques :

- Choisir une urbanisation responsable

- Créer la mobilité de demain

- Tendre vers l’autonomie énergétique

- Incarner la ville intelligente du futur.

Le pôle multimodal permettra de construire une offre de transport cohérente et complémentaire, articulée autour du nouveau grand pôle multimodal de Nice-Saint Augustin (TGV, Aéroport, TER, tramway, gare routière, parc relais, modes doux et à terme la LGV) et de trois autres pôles d’échange principaux : la gare Thiers, Pont Michel et Lingostière.

"Forte de ces atouts, Nice Côte d’Azur sera en mesure de faire entendre les besoins des utilisateurs-citadins et d’être un prescripteur actif des meilleurs services de transport en utilisant toutes les ressources technologiques du futur Internet" a conclu Christian Estrosi.

Aujourd’hui, plus de la moitié de la population mondiale vit dans des grandes villes. Cette proportion va encore augmenter, en France et partout dans le monde.

Un chiffre illustre cette urbanisation grandissante : en 1975, 500 millions de personnes vivaient dans des villes d’au moins un million d’habitants. En 2025, ce sont près de 2 milliards de personnes qui vivront dans des métropoles de cette taille.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire