Le Forum de l’Urbanisme expose le Nice de demain

Le Forum de l'Urbanisme et d' Architecture, installé dans son nouveau site à côté de la Bibliothèque Louis Nucéra et ayant comme voisins le TNN et le MAMAC, présente une exposition à la fois d'information et pédagogique sur le ville d'hier, d'aujourd'hui et surtout celle qui est en train d'être construite et qui fera le demain.

C’est pour cela que la définition de "Territoire en mutation" traduit bien la réalité d’une ville qui se renouvelle, se requalifie et se reconstruit à travers, à la fois, de grands projets structurants et d’actions de proximité.

En effet, en parcourant Nice, des nouveaux espaces publics redessinent la ville, des quartiers dégradés sont rénovés et des nombreuses opérations ( que l’exposition représente suivant un fil conducteur qui en valorise son ensemble) sont en train de la modifier profondément.

Oui, de la colline historique de Cimiez avec ses édifices Belle Epoque en passant par la vieille ville, animée et vibrante sans oublier le centre ville et la Promenade des Anglais, la cité niçoise est une ville qui bouge des premiers rayons de solei aux profondeurs de la nuit , bénie des dieux par un environnement enchanteur, le vert des montagnes ou les sommets enneigés des Alpes du Sud, non loin du bleu azuréen de la Méditerranée.

L’architecte en chef de ce projet urbain est bien évidemment son maire, Christian Estrosi qui a voulu rappeler dans son allocution que " une de mes priorités a consisté à renouer avec cette ambition d’innovation pour donner à notre ville un nouvel élan".

Pour continuer : " Nice antique, Nice baroque autant que Nice belle-époque:nous avons toujours été à l’avant-garde et nous avons su ouvrir de nouvelles voies pour concevoir et organiser la cité. Suivre, voir anticiper son époque a ainsi été le ressort de notre ville et de son dynamisme urbain" et conclure " parler de Nice aujourd’hui comme d’un territoire en mutation ne fait que reprendre cette dynamique inscrite dans l’histoire".

" Nice est la fiancée de tous" a encore dit Christian Estrosi mais on comprend bien qu’il voudrait en garder l’exclusivité : l’amour fou ?

Partager

Laisser un commentaire